Z'auriez pas du feu siouplet ?



Etre pour la préservation de la santé est plutôt sympa, à la base...
Mais de là à comparer tout fumeur(se) en tailleur de plume soumis au vice
d'autrui... il y a quand même un léger petit pas à ne pas franchir...
Les adeptes de la fellation seraient-ils tous des esclaves, soumis,
dépravés et bons pour le bûcher ?
Les fumeurs seraient-ils de dangereux obsédés (voire délinquants)
sexuels, ou des objets pour obsédés sexuels, avec ce sous-entendu visuel
(vu la jeunesse apparente des acteurs) de pédophiles, thème à la mode et
plutôt glissant ces temps-ci ?
Fumer serait-il sucer ? Et donc, fumer serait-il tromper ? Vaste
question métaphysique... (Mets ta quoi ?!)
Par extension, si l'on ose dire... le sexe (buccal en occurrence)
serait-il une activité répréhensible et condamnable vu que ce visuel
l'assimile clairement à une pratique de drogués (forcément malsaine et
nocive)?

Imaginez la scène dans la rue.
Un(e) passant(e) s'arrête et vous interpelle :
"Z'auriez pas du feu siouplet ??? C'est pour une 'tite plume..."

Et l'abruti -de base- qui va enfiler un préservatif sur sa clope en pensant
qu'il risque d'attraper le SIDA... ou de tomber enceinte... Comme on
pourrait dire, façon Coluche : "On n'arrête pas le progrès... Quand c'est
dans la connerie... Hein ?!"

Bref, comme d'habitude dans la pub, cette création nous en dit plus sur les
dégénérés qui l'ont pondue (avant, après ou pendant la "sniff party" ?) et
sur le QI d'huître ramollie des décideurs qui les ont payé pour cela...
Dommage, la santé et la liberté d'une vie sans tabac méritait mieux.
Par exemple : Arrêter de fumer, c'est jouir davantage !
(de la vie... ou de tout autre chose...).

E.

Vendredi 26 Février 2010
E.
Lu 789 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier