Pour Alexis



Pour Alexis
Il y a cinq ans, notre pote, Alexis, se donnait la mort. On n'aime pas trop les commémorations, au Pirate, mais trop de choses nous rappellent à son souvenir. Alors, juste en passant, un baiser sur ton front, Alex. Ni toi ni nous ne croyons en Dieu. On ne se reverra donc pas. Aucune importance. Tu vis en chacun de nous. Bon, on aurait préféré boire un coup avec toi en vrai. On fait avec ce qu'on a. La tristesse. Et la fierté de t'avoir connu. On repasse juste le petit papier qu'on avait écrit vite fait, hébétés, en pleine nuit, sur le Pirate, dès qu'on avait appris, ce maudit 6 décembre 2004 : "Alexis Peppuy, notre ami, responsable de l'Orlat, est mort ce lundi 6 décembre.
Alexis s'est suicidé. Spécialiste mondial des termites, Alexis Peppuy, responsable de l'Orlat, l'organisme qui dépend de la chambre de métiers et suit les petites bêtes rongeuses, a mis fin à ses jours ce lundi 6 décembre. Il revenait d'un colloque à la Sorbonne. Passionné de boxe française, Alexis, qui avait grandi et suivi ses études primaires, secondaires, et universitaires à la Réunion, avant de sauter la mer pour Paris, histoire de peaufiner sa thèse, est mort sur l'île qu'il aimait.
C'était notre ami. On a du chagrin. Putain de merde."

Voilà. Tous les ans, à l'Etang-Salé, des groupes de rock font du bruit en souvenir de toi. Ca s'appelle l'Alexis Rock Festival. Tu aimerais. Enfin, non, tu aimes.

François GILLET

Photo Micky

Lundi 28 Décembre 2009
françois gillet
Lu 2058 fois



1.Posté par peu importe le 25/05/2010 21:18
La vie est une drole de chose , un genre de parcours sans etapes.ou plutot a chacun les siennes... a l'heure de facebook ou l'on retrouve ses petits camarades de maternelles j'apprends par votre site la mort de pepito. c'est comme ca qu'on le surnommait au college. il m'a laisse un souvenir de gentillesse et de bonne humeur. Apres l'avoir retrouve a la fac je l'ai a nouveau perdu de vue jusqu'aujourd'hui...les mots sont inutiles...adieu et a bientot l'ami.

2.Posté par de haen laetitia le 02/03/2011 06:00
je t'ai aimé si fort... oh mon amour, je t'aimerais encore longtemps... mais comme tu me manque...laetitia

3.Posté par Niko (Bangkok) le 01/09/2012 09:31
La premiere fois ou j'ai rencontre Alexis fut en octobre 1995, alors qu'il venait d'arriver au CNRS vietnamien de lutte anti-termite. Le derniere fois ou je l'ai vu, en septembre 1999, c'etait a Dijon et il nous avait presente, a ma femme et moi, son laboratoire a l'universite et quelques rues du centre ville, les fameuses gargouilles de la cathedrale, et l'ours de Francois Pompon (une photo que j'ai conserve de lui monte sur la statue). Sa minks, son side-car, son keffie, ses habits paramilitaires, ses cheveux longs (au debut), ses piercings, sa boxe francaise... rien de tout cela ne peut effacer l'extreme sensibilite que l'on pouvait sentir, sous un masque d'une fausse durete affichee. Sa cahutte de Tam-Dao, nos weeks-ends endiables entre les bars hanoiens de 1995 a 1998 (L'Apocalypse Now, le Vortex, le Roxy) et les boui-bouis ou l'on achevait la nuit a l'alcool de riz et au thuoc lao... autant de moments intenses et insolites, partages entres potes. Je garderai aussi a l'esprit deux periples memorable avec Alexis, un pour le Tet 1996 au Vietnam et un au printemps 1998 au Laos ou nous avions rejoint, depuis Vientiane, Louang Prabang en pirogue. Je me souviens aussi du dernier coup de fil a l'automne 2003, Alexis songeait a un deplacement au Cambodge, qui n'aura pas eu lieu. Adieu l'ami, je ne te reverrai jamais plus mais je pense souvent a toi et je continue a descendre des bieres a ta memoire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers