Parti pirate : l'info est contrôlée, la démocratie pas respectée



Le Parti pirate après plus de 2 mois de campagne électorale tire le bilan de ces semaines intenses.
Lors du débat de Réunion 1ère nous avons pu constater et vérifier, la main mise des medias sur la
démocratie. Nous ne dérangeons pas les grands mots pour rien. Rendez vous compte, Réunion 1ère
qui s’estime être la voix de la métropole à la Réunion n’a jamais donné la parole au moindre petits
candidats. Cette chaine a toujours privilégié les sortants et les partis en place (UMP, PS, PCR et
MODEM). Le Parti pirate s’insurge contre ce contrôle de l’information publique. Pour faire face à cette
dictature de l’information nous mettons en ligne, une vidéo qui délivre notre message que vous auriez
du entendre sur les ondes des médias locaux.
Lien :http://partipirate.re/#actualiteRUN
Le Parti pirate ne cède pas. Pierre Magnin demande simplement d'avoir accès à des données
publiques, financées par l'argent des contribuables et donc censées être à la disposition de tous. Le
CSA refuse de rendre public les relevés des temps de parole fournis par les médias de la Réunion.
L'accès à l'information est contrôlé et nous avons à faire à des institutions opaques et malhonnêtes.
Plus grave encore, des chaines publiques utilisent les deniers publics pour contrôler l'information
délivrée aux citoyens. Cette opacité cache une manipulation de l'information par les médias
réunionnais avec la complicité du CSA. Nous saisirons les autorités juridiques compétentes.
À quelques exceptions près – par exemple les documents classés secret défense ou à usage interne
– nous considérons que les institutions publiques devraient ouvrir l’accès à l’ensemble de leurs
données dès leur production. Pour les données auxquelles l’accès est restreint, qu’il s’agisse de
pièces de musée ou de simples archives, nous souhaitons une définition d’une durée maximale de
nondivulgation.
Une fois passé ce délai, toutes données de l’État ou des collectivités doivent pouvoir
être numérisées et surtout diffusées librement : nous proposons de les faire entrer dans le domaine
public.
Le Parti pirate propose :
D’utiliser
des licences libres y compris de modification et d’utilisation commerciale pour la publication
des données publiques.
De
définir un cadre permettant un financement en amont lorsque la mise à disposition entraine des
coûts le nécessitant.
Pour conclure : le Parti pirate demande la véritable transparence. Pour joindre l'acte à la parole, le
Parti Pirate met en ligne sur son site (http://partipirate.re/#actualiteRUN), le compte de campagne de
Pierre MAGNIN, son candidat dans la 7ème circonscription et exhorte les autres candidats à avoir
l'honnêteté de présenter publiquement leur financement électoral. Cette élection a été un sinistre
exemple de ce que nous combattons. La manipulation et le contrôle de l’information. Notre solution
immédiate est un site internet d’information libre et sans censure. Les citoyens pourront débattre,
informer et dénoncer les abus.
Lien : http://www.lesguetteurs.re
Pour plus d’informations : contact@partipirate.re

Pierre Magnin

Jeudi 7 Juin 2012
Pierre Magnin
Lu 3346 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier