Nos hivers sont vos étés



Nos hivers sont vos étés
Ca y est. L'hiver est arrivé. Sauf peut-être au Port ou à l'Ermitage, où il vaut encore mieux garer sa voiture à l'ombre, les Alizés font souffler la fraîcheur de l'hiver austral sur nos pauvres carcasse. Et, accessoirement, monter la houle sur nos côtes, et forcer les pêcheurs à rester à quais. C'est ainsi qu'à Saint-Pierre, la pénurie de poisson est préoccuppante. Bon, en même temps, ça va faire du bien à l'image de l'île de la Réunion : ça fait bien deux mois qu'on n'a pas vu un requin pointer le bout de son groin...
Pendant ce temps, en France, en métropole, dans l'Hexagone, comme on voudra le dire, il fait frais aussi, mais on envisage déjà l'été, on craint la canicule, on se prépare à perdre en deux semaines quelques kilos pour pouvoir mourir de chaud à la plage, de façon élégante. Mourir mince, la tendance de l'été...
Pendant que je vous parle de ces futilités, j'oublie les importantes échéances électorales qui vont conditionner l'avenir du pays, et, aussi, de la Réunion, pendant les cinq prochaines années.
Vague rose en France, et à la Réunion, le PCR rayé de la carte, un élu Modem, quasi le seul de France, à Saint-Leu, tout ça est important, certes. Mais, désolé, le vent qui souffle, la fré qui coque, et le poisson qui manque, ça, ce sont des préoccupations primordiales. Et puis les Allemands qui vont encore nous faire cheir en demi-finale de l'Euro... A propos, il paraît qu'il fait très chaud en Ukraine. En Ukraine... Les Ukrainiens devraient venir en vacances chez nous. Ca leur ferait un peu de fraîcheur.

François GILLET

Lundi 18 Juin 2012
François Gillet
Lu 1083 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers