Les Récréateurs ne rigolent plus

C'est le nouveau lieu d'animation dionysen, qui fait le plein tous les soirs, avec un concept intéressant : un bar, des jeux, des concerts. Pourtant, les Récréateurs sont sous la menace d'une fermeture administrative. Saint-Denis est-elle vouée à mourir chaque soir pour ne renaître que le matin, tel un impavide phénix ?



Les Récréateurs ne rigolent plus
Il n'y avait plus rien, ou plus grand chose, pour sortir et s'amuser le soir à Saint-Denis. Puis, l'an dernier, les Récréateurs sont arrivés. S'installant dans les locaux de l'ancien resto le Fangourin, en face de la Sécu. Le succès a été immédiat, et il perdure, grâce à un concept original. Aux Récréateurs, on peut boire un coup entre amis, manger un morceau sur le pouce, mais surtout jouer. Au ping-pong, au baby foot, et une fois par semaine, lors d'une soirée dédiée, au tarot, aux jeux de plateau, aux wargames... De nombreux concerts y sont également organisés. L'ambiance y est excellente, et le mélange de la clientèle rappelle les beaux jours de feu le Cyclone café.
L'aventure pourrait bien s'arrêter là. La police vient de plus en plus souvent dresser procès-verbal, des voisins mitoyens se plaignant de tapage nocturne, et l'établissement est sous la menace d'une fermeture administrative.
Exactement les mêmes ennuis qu'ont eus par le passé d'autres endroits faisant vivre Saint-Denis la nuit. D'où le syndrome d'une capitale ville morte, malgré ses 10 000 étudiants et la jeunesse de sa population. “Le problème, c’est la contradiction entre le désir de la mairie et l’opposition de certains habitants, constate Anne Goepfert, la responsable des Récréateurs. C’est un vrai parcours du combattant quand on veut ouvrir un bar à Saint-Denis. Est-ce qu’on peut vraiment dynamiser une ville si la population n’est pas prête ?” (JIR, 27/02).
C'est une bonne question.

Belle au Bois dormant

Il ne doit pas y avoir en France une autre ville de 120 000 habitants avec aussi peu de lieux nocturnes. A Saint-Denis, on peut les compter sur les doigts d'une main. Saint-Hubert, Zanzibar, Fashion's... Il n'y a pas de mystère, le centre-ville est un quartier bourgeois (sans que le terme ne soit ici péjoratif), et les maires qui se sont succédés à la tête du chef-lieu ont toujours pris grand soin de ne pas faire de vagues pour ne pas se mettre à dos cet électorat. Et Gilbert Annette, dont un des credo est d'animer la ville, ne déroge pas à la règle. Il a pourtant nommé un coordonateur de l'animation nocturne, en la personne de Pascal Goyard, un restaurateur qui conaît bien la question. Mais le maire préfère animer les quartiers, pas trop tard le soir de préférence, ou organiser un marché de nuit, pas trop décadent ni bruyant. Dans ce domaine, c'est bien de volonté politique qu'il est question. Pour l'heure, Saint-Denis ressemble à une princesse endormie. Si les Récréateurs devaient fermer, la Belle au Bois dormant tomberait dans une profonde léthargie...

Ti Chipèk

Mercredi 4 Mars 2009
françois gillet
Lu 1636 fois



1.Posté par Lili le 06/03/2009 12:27
Attention la volonté politique a peu de poids face à une population réfractaire à l'amusement des jeunes. Malgré plusieurs propositions faites par l'ancienne municipalité pour dynamiser le centre-ville la nuit, aucune n'a pû voir le jour du fait que personne ne veut pour voisin un bar chez lequel on y trouve des jeunes qui boivent qui font du bruit qui vandalisent... Et oui un jeune c'est dangereux il ne faut pas de lieu où il pourrait retrouver des congénères de son espèce... Quand on entend ça on remballe la marchandise et on va voir ailleurs. Autre problème pour le centre ville, la Mosquée: pas de débit de boissons alcoolisées autorisé dans le périmètre. On ne peut pas y faire grand chose et on le respecte mais qu'on laisse au moins la possibilité aux restaurateurs et autres gérants d'établissement nocturnes de s'installer en périphérie du centre-ville dans ce cas là.

2.Posté par Anneuh le 15/03/2009 15:30
Voilà, c'est fait !
Hier, samedi 14 Mars, vient de nous être signifiée la fermeture administrative des Récréateurs, ce pour une durée indeterminée... En attente de la commission de sécurité, et du déménagement du voisin... Ou de nous !
Nous allons riposter !
Lundi nous décidons, en attendant, amis, clients, musiciens artistes... si vous voulez monter une pétition (Nous ne pouvons le faire elle ne serait pas valable !) Faites le ! Manifestez vous !!!!
Sincèrement,
Trollanne

3.Posté par domimusic le 16/03/2009 10:18
je vous soutiens et je suis prête a m'engager avec vous pour une action.
Ok pour la pétition . je viendrai à 20H 30
Dominique Lebas
C'est Philippe Morin qui m'a prévenu et qui viendra également sans doute à 19H .


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers