« La révolution se fait par les banques », la CAPEB est d’accord !



Si l’appel d’EricCantona n’a pas été suivi dans les faits, il a toutefois suscité un engouement populaire important : avec plus de 30 000 personnes se disant prêtes à fermer leur compte et 395 000 ayant coché la case peut-être!
Ainsi pour la CAPEB partisane de cette idée, Eric Cantona a le mérite d'avoir lancé un débat, autant politique que médiatique.
CANTONA a raison, il faut remettre les pendules à l’heure, car les banques ont besoin de nous, de notre argent, sans lequel elles n’existeraient plus, et sans lequel l’économie ne fonctionnerait pas. C’est grâce à nous qu’elles vivent !
Mais, elles nous font croire le contraire. Nous sommes sous l’emprise du dictât de celles-ci qui nous prennent en otage !
Dans le secteur du BTP, lorsque tout allait bien et que c’était l’euphorie, nous étions reçus les bras ouverts, comme des pachas…
Maintenant que les artisans doivent faire face à d’importantes difficultés, elles nous traitent comme des parias. Pour avoir 1000 euros de découvert, c’est la croix et la bannière ! Elles nous demandent des cautions personnelles, c’est tout juste s’il ne nous faut pas la caution de notre feu grand père ou de notre défunte grand-mère pour avoir un prêt.
Et pourtant, si les entreprises avaient bénéficié de leur soutien dès le début de la crise, nous n’en serions peut être pas là aujourd’hui. Nous avions besoin que tous les partenaires économiques jouent le jeu et soient solidaires, au lieu de çà nous n’avons eu que du mépris.
Cette crise économique a révélé les disfonctionnements d’un système, qui doit être réformé !
Et si les artisans retiraient tout leur argent des Banques, que se passerait-il ?
Il y a quelques années de cela nous pouvions gérer notre argent nous même, nul besoin des banques, pour payer nos fournisseurs!Retirer notre argent des banques, qu’est que cela peut changer pour les artisans ? Nous avons déjà des problèmes financiers, un peu plus ou un peu moins cela ne changera rien pour nous, car cela ne peut pas être pire !

Communiqué de la Capeb

Samedi 11 Décembre 2010
capeb
Lu 1235 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier