Intercâle pète un câble

La société canadienne Intercâble, qui travaille depuis deux ans à une offre « triple-play » (internet, télé, téléphone) à la Réunion, en association avec le groupe Caillé, traverse une grosse zone de turbulences. L'entreprise a de gros soucis de sous, et Orange-France Télécom fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues..



Intercâle pète un câble
Ca ne va pas fort, pour Intercâble, la société canadienne qui travaille depuis deux ans à une offre « triple-play » (internet, télé, téléphone) à la Réunion (en association avec le groupe Caillé), en passant par le câble. Un projet ambitieux, qui avait pour ambition de câbler des milliers de foyers réunionnais, et de concurrencer sérieusement France Télécom.
Mais c'est justement France Télécom qui a mis des bâtons dans les roues de l'opérateur, en l'attaquant en justice, pour une sombre histoire de conventions signées entre les deux parties, et non respectées. Le tribunal de commerce de la Réunion s'est déclaré incompétent, FT, toujours soucieux de l'intérêt des Réunionnais en matière d'internet, et, comme chacun sait, farouche défenseur de la concurrence, a fait appel.

Il manque Plus de 20 millions de dollars

Intercâble pour sa part a porté plainte devant l'autorité française de régulation des télécoms, dont la décision est attendue avant la fin de l'année.
Un mic-mac juridique qui a entraîné un sacré retard du chantier de raccordement, ce qui n'arrange pas les affaires d'Intercâble. D'autant plus que l'entreprise traverse une zone de turbulences financière, avec un déficit de 4,4 millions de dollars.
Selon le site spécialisé directioninformatique.com, la société canadienne a besoin de 20 à 30 millions de dollars pour finaliser le raccordement de 30 000 à 50 000 clients foyers en 2009, objectif avoué des responsables d'Intercâble quand nous les avions rencontrés en juillet 2007. En clair, l'entreprise high-tech a un urgent besoin d'argent frais « à très court terme ». « Alors qu'elle prévoit être à court d'argent avant la fin du mois de décembre, Intercâble ICH manifeste clairement son incertitude envers son avenir en raison de la crise du crédit d'envergure mondiale », note Jean-François Ferland, journaliste à Direction informatique.
Bref, ça sent le roussi pour le beau projet d'Intercâble, qui devait offrir une alternative au quasi monopole de France Télécom sur l'internet réunionais...

François GILLET


Samedi 13 Décembre 2008
gillet françois
Lu 1453 fois



1.Posté par Hemingway le 07/01/2009 18:22
Pourquoi ce type de projet se casse-t-il toujours la gueuke à la Réunion ?

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers