Chouette bête de la fière, euh l'inverse... (quand Saint-Denis sait faire la fête)



Chouette bête de la fière, euh l'inverse... (quand Saint-Denis sait faire la fête)
Accoudés à la poubelle grise de l’angle des ruelles Edouard et Saint Paul derrière la cathédrale de St Denis, agrippés à nos chopes, on hallucine, Frenchy et moi. On avait entendu parler de la fête de la bière, organisée par quelques bars restaurants du chef-lieu, alors on est passé par curiosité, après avoir tourné dans quelques bars justement. Maintenant il est minuit et on regrette bien de ne pas avoir commencé par là. Alors qu’il y a un quart d’heure on était prêts à rentrer sagement se coucher, on sent qu’on ne va pas pouvoir s’en sortir de sitôt. L’ambiance est chaude, très chaude, la musique pas toujours de bon goût mais ça danse dur sur le pavé, et tout le monde s’éclate grave. On se croirait sur le front de mer de St Pierre, un soir de fête de la musique par exemple, mais non, on est bien à Saint-Denis ! Que s’est-il passé ? Il suffisait simplement d’aligner des grandes tables le long des murs des deux ruelles, en face de stands de bière à pression tenus par différents représentants des bars de Saint-Denis, on rajoute à ça une petite scène à l’angle des ruelles et le tour est joué. Bien entendu on conserve ouvert tel quel le bar restaurant du KT-dral de Peter Mertes, puisqu’il est le principal organisateur de l’évènement. Il n’y a eu que très peu de pub, si ce n’est pas du tout, et pourtant… Combien sommes-nous encore à minuit autour des tables et du podium, 200, 300, peut-être pas loin de 500 ? Il paraît qu’il y en avait encore le double une heure plus tôt avant la fin des concerts, il parait qu’on a aussi très bien mangé pendant les trois jours, participé à des animations pour petits et grands, que la scène était même ouverte aux musiciens de passage deux heures par jour. Et tout ça pour pas cher donc. Bravo les gars.

Des centaines de
personnes sans pub



Quand on voit le fiasco d’un festival comme Kaloo Bang, préparé et mûri de longue date par la mairie et des dizaines de personnes, avec un trou de plusieurs centaines de milliers d’euros, on peut effectivement se demander s’il n’y a pas un truc qui cloche à St Denis, île de la réunion, que ça soit au niveau organisation ou demande du public. Mais quand on voit que l’esprit débrouille de quelques organisateurs bien avisés rameute des centaines de personnes, sans pub, juste par envie de faire la fête, de faire vivre un quartier, on comprend qu’il ne devrait en fait y avoir aucun problème de ce côté-là à St Denis. Les gens ont autant envie de bouger qu’ailleurs, rien n’a changé la dessus. Alors on ne veut taper sur personne, mais quand même, c’est logique que l’organisation de tels évènements, ou l’ouverture d’endroit culturels et de rencontres, ça doit revenir à ceux qui savent vraiment le faire, point barre… Merci à la mairie d’avoir mis un an à finaliser un papier pour les re-re-re-nouveaux Récréateurs, dont l’ouverture (la seizième du nom) vient d’être officialisée ce vendredi. Ce n’est pas un scoop, ça nous permet simplement d’avouer enfin que ce lieu a été plus ou moins obligé d’ouvrir aux yeux de tous dans une totale clandestinité depuis six mois, fait bizarrement toléré par tous les services de la ville, mais carrément contraignant et dangereux pour les gérants du lieu. En cas de soucis, on se demande quelle assurance la mairie aurait fait jouer…

Mais voilà qu’au loin j’entends certaines mauvaises plumes me siffler à la feuille que c’est bien gentil tout ça, mais que la fête de la bière c’est de la beuverie, et que ce genre de fête et de lieu reste fréquenté majoritairement par des zoreys, et qu’on est donc encore loin d’intéresser le noyau dur de la population réunionnaise. Arrêtons donc tout de suite de déconner. On a déjà dit que la fête de la bière avait organisé des animations pour petits et grands, c’est vrai qu’on y était pas, mais on peut vous assurer pour l’avoir vécu, que les centaines de gens heureux qui étaient encore là le samedi après minuit étaient représentatives de toutes les catégories ethniques, religieuses et culturelles dont la Réunion regorge. Et ceci de 7 à 77 ans comme on dit. Et on était loin de certaines beuveries sectaires d’après match comme on peut malheureusement en voir un peu partout dans le monde. Vive le mélange des genres, mesdames et messieurs, quoi de meilleur que de voir un joueur de Roulèr s’éclater sur du Rita Mitsouko, pour moi, zorey d’origine rockeur, qui aime à taper le maloya quand ça me prend. A bon entendeur, na retrouv’

Arthur


Photo Denis, sur Choses vues

PAN DANS LA JAMBE DE BOIS DU PIRATE !!!

La on va quand même se faire un petit méa culpa avant de se faire incendier,
à savoir que sur leur blog, les Récréateurs remercient en autres la mairie de
St Denis pour sa participation rapide et efficace à la fête de la bière.
C'est à la base effectivement organisé très rapidement par quelques piliers
de bars , mais ça montre que tout le monde est dans le même bateau alors on va
pas se taper les uns sur les autres, surtout à cause d'un pirate de passage...
et ça prouve bien qu'avec un bon effort partagé par tous, on arrive à faire
de très belles choses en très peu de temps. Encore merci à tous..

Lundi 18 Octobre 2010
arthur
Lu 1702 fois



1.Posté par Anneuh le 18/10/2010 09:56
Je suis un peu déçue de lire que le principal organisateur était Peter...

2.Posté par arthur le 19/10/2010 07:39
désolé Anneuh, c'est non seulement ce que j'ai entendu à plusieurs reprises samedi soir, mais aussi ce qu'a affirmé le Quotidien vendredi... Si l'initiative n'est pas que de son cru, il est devenu du fait du lieu choisi, le principal coordonnateur, parait-il. Les commentaires sont ouverts, tu peux nous flageller verbalement ou rajouter de l'info à gogo, le principal c'est d'avoir passé un bon moment... et puis je l'aime bien, moi, Peter...

3.Posté par alain BLED le 19/10/2010 19:28
Avec toute la bière que vous avez picolé, vous auriez pu ensuite monter au Maïdo et éteindre l'incendie, non ?

4.Posté par Anneuh le 20/10/2010 07:38
C'était une belle fête, c'est le plus important...
Mais c'est un collectif qui a bossé pour cette fête... Une réunion ce matin pour la reconduire l'année prochaine dans un autre lieu...

5.Posté par encore le 20/10/2010 16:55
Moi où je suis déçu, c'est d'avoir raté cette fête. Faut dire que j'ai une image tellement négative de la vie nocturne à Saint-Denis, que je n'ai même pas fait l'effort de me déplacer.

Vivement la prochaine fête. Qu'elle soit de la bière ou sur d'autres thèmes. Ce ne sont pas les thèmes qui manquent...

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers