Carton rouge outre-mer pour le Front national



Patrick Karam, président du Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer (CREFOM), adresse ses plus vives félicitations aux trois parlementaires républicains élus en Outre-Mer: MM. Ponga (UMP), Manscour (PS), Omarjee (divers-gauche).
L'Outre-Mer connait une abstention record, très largement supérieure à la moyenne nationale (17% de votants contre 23% en 2009), avec notamment plus de 90% en Guadeloupe, 88,5 % en Martinique, près de 70% à la Réunion, et à Mayotte, 67%. Ce désintérêt pour un scrutin européen est d'autant plus inquiétant que l'Outre-Mer est la première bénéficiaire des fonds européens. Ces chiffres doivent donc interpeller les décideurs politiques nationaux et locaux qui ont manifestement échoué à faire comprendre l'intérêt de ce scrutin.

Une bonne nouvelle: l'Outre-Mer inflige un carton rouge au Front National. Marine Le Pen avait pourtant péroré dans les médias et prédit une "grande surprise" en Outre-Mer. Le Front National avait pourtant déployé de grands moyens pour séduire un électorat ultramarin qui subit une crise économique plus sévère et pour certains territoires des questions cruciales liées à l'immigration clandestine et à l'insécurité.
Malgré l'abstention record, le Front National avec 10,24 % des suffrages, non seulement échoue en outre-mer, en enregistrant un score près de trois fois plus faible que dans l'hexagone et n'obtient aucun député mais ce parti s’effondre en nombre de suffrages avec 29 222 voix contre 74 000 à l’élection présidentielle de 2012.
L'Outre-Mer est donc aujourd'hui le dernier rempart contre les extrêmes et doit servir encore une fois de modèle et d'exemple pour la France.

Le Crefom

Lundi 26 Mai 2014
Crefom
Lu 6466 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier