Batay marmailles plutôt que batay coqs



Batay marmailles plutôt que batay coqs
L’organisation d’un combat «en cage» entre deux enfants devant un parterre d’adultes à Preston, dans le nord-ouest de l’Angleterre, a provoqué jeudi des réactions indignées, mais la police a estimé qu’il n’y avait rien d’illégal dans cette manifestation.
Deux enfants, de huit et neuf ans, qui s'écharpent sous les yeux fascinés des parents. Un spectacle pour 30 euros!
Finalement, c'est vite plus rentable que les allocs…
Calculez un peu. Vous faites 4 enfants. Soit deux paires de combattants. Chaque week end, vous organisez deux combats. Soit 60 euros que vous multipliez par quatre. Semaines j'entends. Bon, là, vous rentrez juste dans vos frais : pansements, bétadine, doliprane, arnica…
Mais pensez un instant aux produits dérivés! Des figurines à l'image de vos combattants défigurées par la haine et maculées de sang… Des reproductions de tee-shirt arrachés de colère et imbibées d'hémoglobine…
Moi je le dis tout haut puisque tout le monde le pense tout bas : il faut rentabiliser l'enfant.
Et puisqu'on n'a plus le droit d'organiser dans sa cour des combats de coq pur jus, jetons-y nos marmailles, en pâture, et misons sur leurs plaies.
Enfin ce que j'en dis...

Fanny Lesguillons

Vendredi 23 Septembre 2011
fanny lesguillons
Lu 965 fois

Les Zumeurs de Fanny