Air Austral aux calendes grecques



La baisse des prix en 2014/15, et pourquoi pas aux calendes grecques ?
Parmi les plus chers du monde, les prix pratiqués, depuis plus de deux décennies sur les vols régionaux par Air Austral, la compagnie locale privée sur fonds publics, lui ont assuré une santé financière insolente. Sur les vols longs courriers, très souvent, elle détient le record de la cherté, confortant ainsi sa capacité de développement pour elle-même, ses actionnaires, ses dirigeants et leurs familles, pour qui elle s’avère « juteuse », et plus secondairement ses salariés qui contribuent très largement à cette réussite indéniable.

Comment, dans une île de 820 000 habitants, avec plus de 130 000 chômeurs et un chômage galopant, avec plus de 110 000 illettrés, avec 52% de sa population vivant sous le seuil de la pauvreté, se glorifier de la réussite exceptionnelle et de l’opulence financière d’une entreprise et de ses 960 salariés, véritable oasis luxuriante au cœur d’un désert de difficultés et de pauvreté ?

Le rôle premier d’une compagnie aérienne n’est-il pas de contribuer aux déplacements du plus grand nombre et au développement économique d’une île dont elle devrait constituer le principal outil au service de tous ceux qui depuis bientôt trois décennies en assurent la prospérité de leurs deniers ? Ne sommes nous pas à la Réunion dans un monde à l’envers dans lequel une population, avec ses deniers tant publics que privés, est au service de l’essor et de la prospérité insolente d’une compagnie aérienne, au lieu que cette compagnie soit résolument au service de la population à qui elle doit tout ?

Aujourd’hui, dans l’aérien, mais comme dans pratiquement tous les secteurs de la vie économique, l’intérêt général des 820 000 Réunionnais et des 200 000 émigrés est entièrement subordonné aux intérêts très privés d’une petite minorité politicienne et affairiste profitant d’une rente de situation qu’ils ont pu instaurer grâce à leurs mandats électifs et à l’argent public réunionnais, français et européens.

Rendre au plus tôt à l’aérien son rôle déterminant et essentiel au service de TOUS les Réunionnais, population insulaire captive et totalement tributaire de cette activité économique pour son développement et l’avenir de ses enfants, c’est le combat auquel appelle le Collectif « l’Aérien au service de TOUS les Réunionnais ». Pourquoi ne pas nous rejoindre sur www.collair.org ?

Collair

Vendredi 24 Septembre 2010
collair
Lu 1399 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier