XL Airways vire les enfants



XL Airways vire les enfants
Jeudi 1er août, 21h45. Un papa ramène ses deux enfants, qui viennent de passer un mois de vacances à la Réunion, à l'aéroport Roland Garros (aérogare international, pour être précis). Les deux marmailles doivent embarquer pour Marseille, où leur maman doit les récupérer. Ils voyagent sur la compagnie low-coast XL Airways. Comme ils ont moins de 12 ans, ils sont en UM (mineurs non-accompagnés). Si le papa a choisi cette compagnie, ce n'est pas pour le prix du billet, aussi cher que sur les autres, mais pour une question de proximité, Air France, Air Austral et Corsair, ne desservant plus que Paris.
L'embarquement se passe bien, jusqu'au moment où le jeune homme derrière le comptoir s'aperçoit que les gosses, s'ils sont bien enregistrés pour le vol, ne le sont pas en en UM. Argh ! Que faut-il faire alors ? Le gars du comptoir ne se démonte pas, et présente au père désemparé une feuille plastifiée avec une liste de numéros de téléphone. "Vous devez appeler pour régler le problème, monsieur".
Le papa dégaine son portable, tombe sur un répondeur sur lequel on lui explique que les services sont "ouverts de 9h00 à 12h00". Le père, qui flippe de plus en plus (plus qu'un quart d'heure avant la fin de l'enregistrement), s'énerve un peu, demande à parler à un responsable. Réponse du gars en blazer, pa tro la ek sa : "il faut téléphoner, monsieur. Je ne peux rien faire. Le chef d'escale est dans l'avion. Et non, on ne peut pas le contacter."
Finalement, un gars un peu plus concerné est arrivé et a pu régler l'affaire. Même le policier de la PAF semblait scandalisé par l'attitude de cette compagnie. Un stewart d'XL Airways a été chercher les marmailles, qui ont pu prendre l'avion in extremis. A 15 minutes près.
Bon, le papa, c'était moi. Qui ai fait 80 bornes pour retourner à Saint-Pierre. Franchement, XL Airways, évitez. Le chef d'escale est dans l'avion, et on doit téléphoner à Paris pour le joindre.

François GILLET

Vendredi 2 Août 2013
François Gillet
Lu 3482 fois



1.Posté par sowhat le 03/08/2013 23:10
XL airways à fait son boulot, c'est juste vous qui avez manqué d'organisation

2.Posté par JL Hoareau le 05/08/2013 12:27
Au moins on sait que Sowhat travaille à XL airways. Sinon, comment expliquer cette analyse un peu légère...

3.Posté par wintreg le 05/08/2013 21:25
Attention à la diffamation...

Ce titre n'est pas la réalité et peu faire l'objet d'un recours au pénal de la compagnie aérienne (Etant donné les millions d'enfants transportés, XL airways n'aura aucun mal à prouver qu'elle ne vire pas les enfants, contrairement à votre titre...) ce qui pourrait vous faire condamner à une amende pouvant aller jusqu’à 45000€ pour diffamation publique, ce qui est le cas ici.

"XL Airways refuse les UM ayant un billet adulte" (comme toutes les compagnie d'ailleurs) serait peut être plus juste... (sous réserve que les circonstances que vous décrivez soient exactes...).

Qu'il y'ai eu un dysfonctionnement, soit, mais quel en est l'origine? Agence qui à mal fait la réservation du billet? Vous même qui avez pris un mauvais billet? Par téléphone? Sur internet? etc...

Les services au sol d'XL Airways à la réunion sont confié à un prestataire, avec un cahier des charges à respecter.
Si il y'a eu un manquement, au lieu de ce billet d'humeur juridiquement attaquable, peut être aurait-il été plus judicieux d'en faire part à la compagnie qui aurait pu faire une enquête en interne sur son prestataire et vous faire par de ses conclusions, voir de vous faire bénéficier d'un geste commerciale.

Ce genre de discours qui ne reflète pas une réalité générale est dangereux, surtout ces temps-ci, car cette compagnie offre des centaines d'emplois mais également des tarifs compétitifs sur la Réunion et permet peut être à des passagers de voyager plus facilement qu'avant l'arrivée d'XL.
Vous n'êtes pas sans imaginer que si trop de diffamation comme la votre venait à injustement empêcher Xl de remplir ses avions. XL irait se poser ailleurs et les Réunionais pourront dire à nouveau bonjour à l'augmentation des prix de la desserte de leur île par les compagnies concurrentes.

Enfin pour finir un petit clin d'oeil, vous allez voir des enfants dans un avions XL (C'était lors de l'ouverture de la ligne MRS-RUN, XL a offert un tour de l'île de la Reunion à 150 enfants... Eh oui, aucune autre compagnie ne l'avais fait auparavant)... Comme quoi XL Airways ne vire pas les enfants...

http://www.linfo.re/005-Societe/436025-XL-Airways-un-vol-pour-les-enfants-defavorises

4.Posté par françois gillet le 06/08/2013 03:42
> Bonjour,
Je suis journaliste professionnel (N° de carte 70014), et je connais les lois sur la diffamation. Je sais aussi les obligations de service d'une entreprise privée de transports. XL a en l'occurrence été lamentable, d'un niveau d'incompétence inégalé. Mettre des mômes dans le stress (sans parler de leur père), et n'en avoir rien à battre, c'est simplement minable. En plus, il n'ont rien eu à manger dans l'avion... Bon, c'est un détail. Pour le reste, j'ai acheté les billets dans une agence, et tout était en règle. D'autres questions ?

François GILLET

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers