Woerth, le beurre, l'argent du beurre, et le fric de Lilianne



Woerth, le beurre, l'argent du beurre, et le fric de Lilianne
Woerth, finalement, est un gars honnête. Poussé à bout par les média. Mais franco du collier. Il a finalement reconnu y être un chouilla pour la légion d’honneur de papa de Maistre. Moi je dis bravo. Ya encore des hommes politiques droits dans leurs bottes, en Gaulle.


Or donc nous avons la reine mère en chef, parce qu’elle le vaut bien. Autour d’elle, la cour et son bouffon en chef, j’ai nommé Patrice de Maistre. Gestionnaire d’une fortune colossale, l’homme n’est pas à acheter. Qui pourrait penser ça? Ignominie. «Je n’ai pas menti aux Français, je n’ai pas menti à la Police». En même temps, Maurice le poisson rouge, quand il se torche de chocolat mousse, il fait celui qu’à rien à ne reprocher. Et je vous parle pas de Capucine, 5 ans, quand son tee-shirt rougit de cerises qu’elle n’a pas dégustées.
Cela dit, preuve que c’est un bon gars, l’homme a le soutien du Medef. Rien n’arrive pas hasard. Des fois que la Parisot soit en manque de papillon rouge. Faut savoir miser ses billes. Et puis, quand on est ministre du Travail, faut savoir s’entourer.
D’ailleurs, le gars Woerth, c’est un bosseur à la Besancenot. La preuve? Son avocat souligne qu’il a juste «porté» le dossier d’attribution de la précieuse médaille en apportant, au mieux, un avis positif.
Alors qu’est ce qu’on lui reproche au juste? D’être un gentil con?
Pffff, même pas présidentiable.
Argument rejeté.
Ah, ya peut-être une faille! Jetons nous dessus...
Si nous étions là pour alimenter la polémique (ce qui n’est évidemment pas le cas...), nous informerions simplement notre lecteur que l’épouse du copain ministre, Flo pour les intimes, ne bossait pas déjà depuis trois mois pour notre futur «légionnaire» que déjà, la proposition du ruban trônait sur le bureau de l’ami Sarko. Tout fait réel ayant réellement existé....
Enfin moi, ce que j’en dis...

Fanny Lesguillons

Zumeur

Mercredi 8 Septembre 2010
fanny lesguillons
Lu 1093 fois



1.Posté par FRANCO le 17/10/2010 09:04
Pour ma part jamais prétendu être un dirigeant politique. Par contre je revendique haut te fort d'être un citoyen qui ne se laisse dicter ses convictions et ses engagements par aucun parti.

A mes yeux, malheureusement, les partis sont devenus non plus des associations au service de l'intérêt général du plus grand nombre mais au service des intérêts de leurs dirigeants, et même dans certains cas bien connus de tous à la Réunion et ailleurs, de quelques familles de dirigeants qui entendent assurer le devenir des leurs.

Quand je me suis battu très en colère avec COLL'AIR mais bien vainement à la Réunion, avec un peu plus de succès à Mayotte, pour que les prix des billets baissent ce n'était pas pour moi et les seuls miens, c'était pour que, comme tous les Réunionnais, surtout les plus démunis, moi et les miens nous puissions bénéficier de justes prix et d'une juste continuité territoriale pour tous et que cessent les privilèges des politiques, de leurs "dalons" et des riches.

Mon raisonnement est fort simple, même simpliste peut-être, si tous les Réunionnais peuvent accéder au voyage, les plus riches le pourront encore plus et cela crééra une vraie égalité économique pour tous les Réunionnais. Ce qui est vrai pour les billets d'avion l'est d'ailleurs pour tout le reste de l'économie.

Voici la vraie histoire du beurre, de l'argent du beurre, et du fric de Mamie Zinzin, histoire que j'aurais aimé écrire moi-même et faire raconter par les deux grossesbvedettes de la télévision du pauvre, pour que tout le monde comprenne…

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers