Vie de chien...



Vie de chien...
De nombreux lecteurs critiquent la rubrique faits-divers des journaux pays. Voyeurisme, étalages sordides, appel aux bas instincts des lecteurs... Les arguments fusent contre la presse locale quand on évoque le sujet. Bizarre, le fait div reste une valeur sûre, et ses détracteurs sont les premiers à sauter sur ces sales affaires qui nourissent pourtant leur journée. Pourquoi ? Parce que le fait-divers (baptisé aussi "faits de société") est le reflet d'une... société, justement. Au passage, au Pirate, on rend un hommage sincère à ces journalistes de l'ombre, les "fait-diversiers", qui bossent jusqu'à pas d'heure pour ramener ces tranches de vie du fond des caniveaux de nos villes bien propres, où il est de bon ton de manger cinq fruits et légumes par jour, si possible issus du commerce équitable.
On a donc fait une petite revue de presse des pages fait-div, en s'attachant aux plus étonnants. Ca vaut la lecture...
D'abord, dans le Jir (07/10), on apprend que "Les nudistes de la Souris chaude peuvent aller se rhabiller". Un militant naturiste avait attaqué la municipalité de Trois-Bassins devant le tribunal administratif. Perdu... Le militant en question, Alain Boutet, n'a pas eu le soutien d'élus qui auraient pourtant eu des raisons de rejoindre son combat. Notamment ceux qui se sont retrouvé à poil aux dernières régionales. Mais bon... On a sa pudeur.
Plus dramatique, cet acte barbare rapporté par le Quotidien (07/10) : "Une femme a porté plainte contre sa voisine; Cette dernière aurait assommé son chien de race Jack Russel d'un coup de manche à balai. L'animal, transporté d'urgence chez le vétérinaire, est dans un état inquiétant". Pour info, un Jack Russel, c'est le petit chien sympa du whisky "Black and white". Il y a des coups de balai au cul qui se perdent...
On n'a pas pu résister à celle-là, toujours dans le Quotidien : en cour d'appel, un gars condamné en première instance par le tribunal de Saint-Pierre à quatre mois de prison ferme pour exhibition sexuelle. "En 2005, le prévenu avait été aperçu en train de se masturber dans le jardin d'un lotissement d'Etang-Salé, à la vue d'un couple assis sur sa terrasse. L'homme est aussi poursuivi pour avoir volé à maintes reprises des strings de ses victimes chez lesquelles il n'hésitait pas à s'adonner à la masturbation sous la douche". Où l'on découvre le sens de l'expression "bat la douche".
On arrête là. La lecture des faits-divers est enrichissante, mais un peu lourde à la longue. Comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser.

Laurelen

Dimanche 9 Mai 2010
laurelen
Lu 1482 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Revue de presse pirate