Une Réunionnaise ministre des Antilles



Tout le monde parle de la démission d’Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, inventeur de l’eau tiède –pardon, du car comme remplaçant du train, et personne n’évoque la démission d’un autre membre du Gouvernement, George-Pau Langevin, ministre des Outre-mer, pour « raisons personnelles ». Et seuls quelques médias nationaux annoncent le nom de sa remplaçante : la Réunionnaise Ericka Bareigts, jusqu'alors secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle.
C’est la première fois qu’une Réunionnaise est nommée ministre des Outre-mer. On pourrait dire ministre des Antilles, tant pour la France (pardon, la « Métropole ») les Outre-mer se limitent à deux îles d’Outre-mer, la Guadeloupe et la Martinique. Bah, ne boudons pas notre plaisir de voir la Réunion, pour une fois, se distinguer, même si ce n’est que pour les dernier mois d’un gouvernement aux abois.
On ignore en revanche, à l’heure où nous tapons ces lignes, qui remplacera Ericka Bareigts à l’Egalité réelle. En même temps, ce secrétariat d’Etat à l’intitulé improbable était voué, dès sa création, à disparaître.

François GILLET

Mardi 30 Août 2016
François Gillet
Lu 2003 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers