Un Dupuy sans fond



Un Dupuy sans fond
Après les amitiés gaullistes (Edmond Lauret) et d'extrême-
droite et souterraines;
Après les amitiés fachos foldingues et Patrick Floch alias
Cambrone en passant par les toilettes Durieux;
Après l'ambition politique, nullement assouvie, et c'est son
droit, mais c'est bien de le dire à ses supporters (ancien conseiller
municipal, droite, Saint-Denis; plusieurs fois apprenti conseiller
général, pote et ancien de Ibrahim Dindar et Morel, pas le comique,
l'avocat, droite; ex-secrétaire de circonscription du RPR; etc...);
Après l'association Pourpre (Pour une Réunion Propre, plus
poujado-populo tu meurs);
Après la gestion d'un minitel rose dans les années 90
(Pierrot le petit oiseau de toutes les couleurs, l'essayer c'est
l'adopter), une pompe à fric comme une autre, faut bien vivre,
prospérer, youp la boum;
Après RFM, précédemment, la radio mairie (droite, Saint-
Denis) et conseil général. Un peu comme Antenne Réunion au début,
c'est le contribuable qui payait;
Après une vice-présidence à l'ASJD, la fameuse association
Saint-Jean-de-Dieu (ex-Arfuts, intégration des handicapés),
popularisée notamment par le Journal de l'Ile pour des dérives
financières;
Après Air-Immobilier (agence d'investissement en immobilier,
créée en 2006, liquidée en 2008);
Après Radio Festival, sorte de retour aux sources originelles
(le groupe Quotidien fut son premier employeur même s'il n'avait pas
besoin de travailler pour vivre, mais on ne va pas lui reprocher ça);
Après Zinfos 974 qui coûte la peau des fesses et oblige à des
arrangements (et là j'entends monter une clameur, comme il y eut,
comme il y a, mais d'une autre importance, la désolante clameur
freedomienne, cette autre utilisation de la foule après la
distribution des feuilles de tôle et du tout-venant);
Après donc ce CV incomplet à la Prévert (il ne lui manque que
d'être Sudre, un non-être qui lui est une infinie souffrance depuis
bien longtemps), que nous prépare le Pierrot ? Pierrot le gourou.
Pierrot nous ne dirons pas le gros blanc parce qu'une fois encore il
n'y peut rien et que ça n'a rien de honteux;
Après donc...
Roulement de tambour messieurs-dames. Pierrot et son rideau
rouge, Pierrot le scoopeur va entrer en scène. Car si le Pierrot, tout
imposant qu'il soit, ne s'assied jamais que sur son derrière comme
tout un chacun et même le singe, il a plus d'un tour dans son sac. Le
sac. Bé voilà! Le service d'action civique. Car c'est ça la mission,
le destin de Pierrot. En plus de la défense de la veuve et des
orphelins.
D'aucuns disent qu'on l'attend pour de nouvelles aventures
fantastiques. Et qu'il ne s'agirait pas de l'exhumation/résurrection
de Paul Vergès, qu'il a enterré l'autre jour sur son site. Non, autre
chose. Plus grand encore, et c'est peu dire. Nous sommes impatients.
Un jour cet homme aura sa statue devant la cathédrale. Et Edmond
Lauret et quelques autres verseront une larme d'émotion sous leurs
chapeaux...

Le Pirate

Vendredi 18 Septembre 2009
le pirate
Lu 1340 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier