Sarko menacé d'un attentat... à la peinture



Sarko menacé d'un attentat... à la peinture
Nicolas Sarkozy, qui doit se rendre à la Réunion le 18 janvier, y sera très attendu. Malgré un séjour "allégé" de 24 heures, avec trois étapes seulement, de nombreuses personnes l'attendent. Outre un étrange collectif des laissés-pour-compte, qui a donné lieu à des prises de bec par médias interposés entre Samuel Mouen et Patrick Savatier, de Momon papa lé la, les employés de l'Arast laissés sur le carreau sans un sou devraient également se faire entendre.
Mais un mystérieux collectif projette un attentat... à la peinture contre le président de la République. On n'en sait guère plus, sinon que la couleur choisie serait le vert, symbole de l'échec du sommet de Copenhague.
En même temps, on souhaite bonne chance à ces joyeux activistes. On se souvient de la dernière visite de Sarko à la Réunion. Jamais un chef d'Etat en visite n'avait été aussi protégé (ni aussi loin des "vrais gens". On se souvient des bains de foule de Chirac...), avec des gardes du corps tellement balaises et tellement présents qu'on ne pouvait pas apercevoir un cheveu du président. Et quand il tenait un discours public où on pouvait le voir, comme à l'université du Tampon, des tireurs d'élite étaient planqués sur tous les toits. Pourvu que les terroristes à la peinture verte ne se prennnent pas une balle perdue...

François GILLET

Vendredi 8 Janvier 2010
françois gillet
Lu 1551 fois



1.Posté par Garou le 08/01/2010 09:09
Un balle perdue ce serait, pour de la peinture, ... pas de pot.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers