Sarko face aux juges : "Zistiss makro !"



 Sarko face aux juges : "Zistiss makro !"
Nicolas Sarkozy est donc un justiciable comme les autres. Il a été mis en examen par le juge Jean-Michel Gentil (ça ne s'invente pas), pour abus de faiblesse sur une vieille dame, Liliane Bettencourt, multimilliardaire prodigue et un peu tête en l'air.
Sauf que Nicolas Sarkozy, ancien président de la République, n'est pas un justiciable ordinaire. Il l'a bien fait comprendre au juge qui a eu l'outrecuidance de l'entendre : "Je n'en resterai pas là. Ce n'est pas terminé", aurait lâché méchamment au juge Gentil l'ancien chef de l'Etat, qui l'a mal pris. Un peu comme des menaces. Ca fait désordre dans une démocratie comme la France. On se croirait presque, tiens, au nouveau pays de Depardieu, dans le monde merveilleux de Poutine. Ou encore au pays joyeux de Berlusconi, où les lois étaient pliées selon les nécessités du moment et les besoins du patron.
Les caciques de droite se sont énervés contre cette dictature "des juges rouges", comme aux meilleurs moments des années 70. Il est étonnant de constater, en France hexagonale comme dans notre petite île de la Réunion, que nos élus n'aiment pas être confrontés aux juges. Que nos maires péi, qui ont l'habitude, dès qu'ils sont mis en examen (à défaut d'en passer un), de convoquer les employés communaux par bus entiers devant le tribunal, donnent des conseils à Nicolas Sarkozy : des hordes de militants UMP hurlant devant le palais de justice de Bordeaux "Zistiss makro !", ça aurait quand même plus de gueule que Brice Hortefeux s'enrouant sur les plateaux de télé pour répéter en boucle que "Ah là, là, le président est innocent. C'est un complot !".
Allons jusqu'au bout : que Paul Vergès soit nommé conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, coach en maquis. Il pourrait lui donner le même conseil qu'il a donné à son fils Pierre : "Marche sur la Justice". Makro, forcément makro...

François GILLET

Dimanche 24 Mars 2013
François Gillet
Lu 828 fois



1.Posté par Michel Mazin le 25/03/2013 12:11
Franchement, le juge Gentil est très intolérant : Sarko ne lui a même pas dit, à l'issue de leur entretien 'Je te ferai te barrer, pauv' con' et le voilà qui râle parce que Sarko, sous le coup d'un agacement fort légitime, l'a un peu menacé... Il y a des gens qui ne sont jamais contents !

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers