Réunion première, la télé de papa...



Réunion première, la télé de papa...
C'était la télé de papa. Le western du dimanche après midi. Le plan fixe sur l'arc de triomphe avec la Marseillaise en fond sonore. Le JT bien formaté, où on ne parlait surtout pas de sujets qui fâchent. C'était dans les années 70-80. La "Voix de la France", avant que les radios libres et la télé pirate, Free Dom, puis la télé privée, Antenne Réunion, aux mains du grand capital, ne viennent bousculer le paysage et changer la donne. C'était l'époque des dinosaures, le temps de l'ORTF, puis de FR3 Réunion (la seule dénomination qui reconnaissait à la Réunion un statut de région française en matière audiovisuelle), puis vint RFO, que longtemps les Réunionnais ont appelé RF zéro. Avec ses corollaires exotiques, France Ô, Tempo, au point que personne, parmi les télespectateurs ne comprenait plus rien dans cette nébuleuse ausiovisuelle, dont on se demandait -et dont on se demande toujours- ce que foutent les journalistes des bureaux parisiens qui ne fournissent jamais le moindre petit reportage sur les Réunionnais de métropole, par exemple.
Soixante ans de copinage pour l'embauche de journalistes, fils de, copains de, cousins de...
Et aujourd'hui, dépassé par une télé privée, Antenne Réunion, pas si pointue mais dynamique et ambitieuse, laminée en radio par Free Dom, populiste et putassière, mais dynamique et ambitieuse, la grosse machine RFO, comme une vieille courtisane, tente de se refaire une beauté à coups de fond de teint et de remaquillage outrancier.
La vieille dame change de nom : ce sera Réunion première. Et de look. la couleur sera désormais le jaune. Couleur des traîtres dans le monde syndical.
Dépassée, bouffée par ses syndicats, boursouflée par ses 73% de sursalaire, RFO a peur. Peur de la TNT, qui la délestera de ses béquilles que sont les programmes de la télé publique nationale. Ca fait des mois que le Barachois fait de la résistance, nous confie un journaliste péi, contre ce putsch, cet attentat, ce crime de lèse-majesté que va être une TNT pourtant au rabais pour les Réunionnais.
Et certains de regretter le temps de la chaîne unique, comme on dirait pensée unique, ou simplement chaîne, comme la chaîne de l'esclavage. Il y a quand même une bonne nouvelle dans tout ça : les talents qui dorment depuis trop longtemps à RFO vont peut être enfin pouvoir sortir de leur boîte et s'exprimer. Comme on sort d'une boîte de Pandore. Comme un diable sort de sa boîte.
L'enfer est pavé de bonnes intentions...

François GILLET

Lundi 18 Octobre 2010
françois gillet
Lu 2261 fois



1.Posté par ERICH le 18/10/2010 22:56
trop technique gillet ...
les gens ne vont pas tout comprendre...

2.Posté par Eric le 23/10/2010 18:19
Les talents de RFO sortir de leur boîte ? On peut espérer pour eux il y a plein de gens compétents au Barachois ; mais très honnêtement vu de l'extérieur on l'impression que RFO préfère les telenovelas au talent. Dommage.
Ce n'est pas un logo qui arrangera les choses. Surtout quand ledit logo est une catastrophe : http://bit.ly/d1O1KU

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers