Régionales : on s'en fout



Régionales : on s'en fout
Comme prévu, l'Alliance fait un tiers des voix au premier tour des régionales. Pas prévu, Didier Robert le talonne, Virapoullé et TAK dépassent les 5%, et peuvent donc fusionner au second tour. Vira tient sa revanche sur Robert, et TAK sur... Robert. Sauf que le premier pourrait se prêter à l'UMP, moyennant SES conditions, et que le second devrait proposer ses voix à Vergès, rien que pour faire chier le fils qui l'a trahi. Bon, en même temps, personne n'est propriétaire de ses voix. Les électeurs qui ont voté André Thien-Ah-Koon n'ont pas forcément envie de se donner à l'ennemi honni, le PCR... Quant aux socialistes, ils évitent de peu la catastrophe. Le PS peut se maintenir au second tour avec son petit 13%. De quoi jouer les trouble-fête, pas de se revendiquer comme une force politique majeure à la Réunion. Ca va être dur d'expliquer à Martine Aubry les spécificités réunionnaises...
Du coup, la droite péi ne s'en sort pas si mal. Si la droite péi existe ce qui reste à prouver (mais la gauche, euh... ).
Une chose est sûre, et pour une fois, Yves Mont-Rouge, le patineur artistique du JIR, ne se trompe pas dans son analyse : ce sont les abstentionnsites qui ont gagné. Près de 55% d'électeurs réunionnais ne se sont pas rendus aux urnes. Soit près de 200.000 votants. Une première dans l'île, où, sagement, de façon républicaine, on vote. En masse. Il y a bien sûr une raison à cette désaffection, et c'est Huguette Bello qui l'a rappelée : jamais on n'a parlé au cours de cette campagne des préoccupations des Réunionnais, qui sont les mêmes que celles de l'ensemble des Français. A savoir l'emploi, le logement, le pouvoir d'achat, la vie quoi. Tout le monde se branle du tram-train et de la maison des civilisations. Les besoins d'un être humain sont relativement simples : se nourrir, avoir de la sécurité, pouvoir élever ses enfants, être respecté... Et surtout espérer que ses enfants iront plus loin que soi.

Les électeurs ont on marre

L'UMP est le symbole de la désespérance française. Le bilan de Sarko est catastrophique. Mais le programme de l'Alliance est anémique. Du fait de la mégalomanie de Paul Vergès. Le PS ? Il n'a jamais existé à la Réunion. Sauf, grâce à Annette, à Saint-Denis. Ce qui est assez paradoxal pour la ville la plus bourge de la Réunion. Les Verts (pardon, Europe écologie) ? Pas crédibles. La semaine dernière, Le Pirate leur donnait 4% au lieu des 6 à 7% que leur offraient les sondages. Bingo. Personne ne votera écolo à la Réunion, pour des raisons historiques, à part à l'Ermitage ou dans certains quartiers de Saint-Denis.
Voilà, tous les leaders politiques expliquent qu'il "faudra aller chercher les abstentionnistes" pour le second tour. Les abstentionnistes s'en foutent. Ce sont des abstentionnistes militants. Les Réunionnais sont devenus adultes. Ils en ont marre qu'on les prenne pour des cons. C'est aussi simple que ça.

François GILLET

Dessin : Niconardo

Mardi 16 Mars 2010
françois gillet
Lu 1331 fois



1.Posté par richardon le 17/03/2010 10:06
vergoz est un traite à la gauche! il rend service à l'ump de robert en ce maintenant! mais l'immence majorité de ses électeurs ne le suivrons pas, vous verrez son score le soir du 2iéme tour! à suivre!

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers