Raymond, t'es trop bon



Raymond, t'es trop bon
C'est le drame, la cata, l'apocalypse :Eric Woerth, le premier de la classe au nom imprononçable, contre-pub pour Gillette, est dans les ennuis jusqu'au menton poilu. Juste parce que (because, aurait écrit un célèbre illettré, copié par un abruti féru de religion) sa femme travaillait pour une riche héritière, qui mettait de côté beaucoup de milliards à ne pas déclarer aux impôts. Les gens sont méchants. Qui ferait le lien entre le ministre du Travail, architecte de la réforme des retraites, ex-ministre du Budget, et une certaine Florence Woerth, bossant pour Liliane Bettencourt, première fortune de France ? Qui aurait l'affront de pointer le mélange des genres, la mauvaise odeur qui se dégagerait de ce mariage d'argent ? Alors que le contre-feu, celui qui chasse le petites mauvaise odeurs, est aux premières loges. Raymond, l'immonde, détesté par la France entière, convoqué devant l'Assemblée nationale, refusant de serrer la main d'un entrâineur champion du monde, puni, hué, primé à hauteur de 800 000 euros alors que les fonctionnaires sont au régime sec et qu'on nous exhorte à nous serrer la ceinture...
Merci Raymond. Tu es parti en martyr. Tes joueurs millionnaires t'ont pris pour un con. Tu es presque sympathique. Nicolas Sarkozy te remercie : faute d'avoir gagné la coupe du monde, tu a mis un nuage de fumée devant les cigares de Christian Blanc, l'hôtel de Rama Yade, les apparts d'Estrosi, la maison de Joyandet... Sans parler des subventions et des salaires de notre misérable île de la Réunion. Merci, Raymond. Tu peux partir en paix. Pour ta retraite, on ne s'inquiète pas. La pénibilité sera prise en compte.

François GILLET

Jeudi 1 Juillet 2010
françois gillet
Lu 1631 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers