Quand Hayot nique Caillé

François Caillé, perclus de dettes, n'est plus en mesure de résister à son lointain cousin antillais Bernard Hayot. Qui le ronge lentement sur l'île de la Réunion. Lentement, mais sûrement...



Quand Hayot nique Caillé
C'est "La Lettre de l'océan Indien", organe de presse confidentiel, mais bien informé, qui nous l'apprend : "Groupe Bernard Hayot tient sa revanche". "Michel Lapeyre, le directeur général du Groupe Bernard Hayot à la Réunion, apparaît comme le grand bénéficiaire des déboires financiers de François Caillé", raconte la L.O.I. Bon, on apprend pas grand chose, tant les déboires du groupe Caillé ont fait la une des médias réunionnais.
Le 8 juin, le groupe Caillé verra son avenir scellé par le tribunal de Saint-Denis. Un groupe qui croule sous un fardeau de plus de 400 millions d'eusos de dettes. C'est pourtant François Caillé qui avait ouvert les portes au groupe antillais Hayot en 1988. Depuis cette date, c'est la guerre entre les alliés d'hier. Autour de Carrefour, de Géant Casino, et de Leader price, en difficultés. De plus, souligne la Lettre de l'océan Indien, "de nombreux candidats commencent à rôder autour de ses licences d'importation de véhicules (Peugeot, BMW, Opel, Fiat...)".
Selon la L.O.I., les "solides méthodes managériales" de Hayot "ringardisent la gestion familiale" de Caillé. Hayot qui se lèche les babines devant les possilités d'extension de son empire à la Réunion, en particulier en terme de franchises. Tandis que Caillé en est à vendre des morceaux du domaine familial. L'histoire du loup béké dans la bergerie gros blanc.

François GILLET

Dimanche 5 Juin 2011
François Gillet
Lu 3170 fois



1.Posté par nano974 le 06/06/2011 13:04
C'est surtout un grand n'importe quoi de Mr Caillé Fils, manipulateur, menteur, et surtout grand comédien (cf reportage à courchevelles...). Etant un ancien employé du groupe je ne ressens que de l'indignation face à la manière dont il fait face à la crise de traverse son groupe. Son entourage en es, je pense, pour beaucoup... Vivement qu'il parte pour le bien des salariés qui restent dans la peur pour leur avenir incertain.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers