Profs : guerre à l'université

C'est la grogne à l'université. La fin annoncée de l'IUFM laisse la fac à poil devant ses obligations de former les futurs profs.



Profs : guerre à l'université
Ca bouge à l'université de la Réunion. La fin à annoncée par le gouvernement de l'institut de formation des maîtres (IUFM) pose des problèmes à la fac, censée récupérer les futurs enseignants. Et crée le bordel à l'université. Les futurs enseignants n'ont aucune perspective de formation, les "maquettes" viennent juste d'être envoyées à Paris pour validation. Des dizaines d'étudiants sont dans l'expectative, ne sachant pas ce qu'ils pourront faire à la rentrée prochaine.
De plus, la concurrence entre les formations mis en place par la réforme de la formation des enseignants risque de favoriser les universités métropolitaines, comme le confirme un courrier interne à la fac de lettres, signé par une douzaine d'enseignants, et envoyé à la présidence de l'université, que le Pirate s'est procuré : "Le maintien des choix actuels laisse peu de chances à notre chétive formation, en concurrence avec les autres universités. La solution, pour les prétendants locaux au métier, via le concours, est de s'inscrire ailleurs que chez nous".
Les 12 signataires poursuivent : "L'université de la Réunion s'expose ainsi par ses choix actuels à exclure les jeunes Réunionnais de l'enseignement à la Réunion, et à offrir les postes locaux à des enseignats formés hors du département".

Entreprise privées

Le courrier adressé au président de l'université poursuit ainsi : "Nous osons espérer que le repli de l'université de la Réunion sur cette question ne sera pas une porte ouverte aux entreprises privées qui ne manqueront pas d'investir le secteur après notre abdication".
Grosse grogne, donc, des profs de fac. Jean-Paul Morillon, directeur de l'IUFM (du défunt IUFM), est furieux, et le fait savoir aux autorités de l'université de la Réunion. Un gag en passant : les étudiants qui comptent devenir enseignants ne savent pas aujourd'hui quelle formation ils suivront à la rentrée : les "maquettes" (les modules d'enseignement) viennent de partir à Paris pour validation.

François GILLET

Mardi 22 Juin 2010
françois gillet
Lu 1058 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers