Payé, ce héros réunionnais



Un match d'ouverture de l'Euro dont on se souviendra, particulièrement à l'île de la Réunion. France-Roumanie, 2-1, une passe décisive et un but, celui de la victoire, pour Dimitri Payet. Originaire du sud de la Réunion, l'attaquant tricolore est devenu ce vendredi soir le symbole d'une France qui gagne. Et sa sortie en larmes du Stade de France a été l'apogée d'une soirée étonnante.
Dimitri Payet a changé de statut. Le signe le plus palpable de ce changement : désormais, tous les journalistes télé prononcent correctement son nom : "Paillette". Tous, sauf ceux d'I-Télé, et les spécialistes de l'Equipe 21, qui s'obstinent à dire "Paillé". Cela dit, il n'est pas le seul ultramarin à être victime de tripatouillage patronymique : l'international français d'origine guadeloupéenne, Kingsley Coman, est la plupart du temps rebaptisé "Comanne", à l'américaine, yeah ! Au grand dam de la famille Coman (comme "Coman i lé !").

b[Frenchy

Samedi 11 Juin 2016
Frenchy .
Lu 890 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers