Pagaille dans la presse péi

Le PDG du Jir qui démissionne, le directeur de la rédaction du Quotidien qui s'en va, Abdool Cadjee qui rachèterait le Journal de l'île, des rumeurs insistantes du retour de Tillier... La presse péi est en pleine ébullition, sur fond de baisse des ventes et de crise de la pub.



Pagaille dans la presse péi
C'est le site Zinfos974 qui l'a annoncé il y a peu : Pascal Baudouin, le directeur de la rédaction du Quotidien, s'en va. Embauché il y a un an, il a préféré retourner en métropole... C'est le Quotidien qui de son côté lâche l'info : Jean-Louis Rabou, PDG du Journal de l'île, démissionne. Il était entré en fonction il y a un peu plus d'un an, mis en place par son ennemi intime, Jacques Tillier. C'est, cette fois, la Lettre de l'océan Indien qui confirme une rumeur qui courait depuis un certain temps déjà dans les rédactions, et qui avait été reprise par le Quotidien : Abdool Cadjee est sur le point de racheter le JIR. Une mise de 30 millions d'euros qui serait négociable, le groupe France-Antilles (Hersant) voulant se débarasser d'un canard boîteux qui lui coûte de l'argent. « Cette vente du JIR correspondant, pour le groupe Hersant, à un recentrage sur la métropole mis en œuvre par Frédéric Aurand , le président du directoire d' Hersant Medias, à un moment où ce quotidien réunionnais est dans une mauvaise passe (ventes et revenus publicitaires en baisse) », note la très informée Lettre de l'océan Indien.
Qu'est-ce qui se passe dans la presse péi ? Dans les deux rédactions, les rumeurs circulent, et l'incertitude quant à l'avenir est de mise. Maximin Chane-Ki-Chune, le fondateur et actionnaire principal du Quotidien, n'est plus tout jeune (il a dépassé les 70 ans) et pense de plus en plus à sa succession. Voir à vendre son « bébé ». Il y aura sans doutes d'autres bouleversements dans la presse réunionnsaise dans les mois à venir. Plus de directeur pour le JIR, plus de responsable de la rédaction pour le Quotidien, pour l'heure, les deux titres concurrents sont étêtés. Mais continuent à produire de l'information.
Avec la concurrence d'internet et la baisse des revenus publicitaires, « il est devenu très difficile sur un département comme la Réunion que deux quotidiens se côtoient », résume un observateur de la presse locale. A terme, on peut très bien envisager la fusion des deux titres, comme cela s'est déjà produit dans plusieurs départements de métropole. Avec le risque que l'on revienne à la Réunion à la « pensée unique » des années 70. Pour le moment, cela n'est que pure spéculation.
Une autre inquiétude taraude la rédaction du JIR : si Cadjee en devient le patron, le journal pourra-t-il conserver son indépendance (précaire, certes, mais réelle) face à la pression de la pub ? L'heure, dans les deux quotidiens, est en tout cas à la restriction des coûts, notamment salariaux et de fonctionnement, même si on n'en est pas au stade du plan social.

François GILLET

Tillier, le retour ?

C'est la rumeur qui galope actuellement dans les couloirs de la rédaction du JIR : un peu plus d'un an après son départ pour la métropole, où il a pris la direction d'un autre titre du groupe Hersant, l'Union de Reims, Jacques Tillier aurait des vélléités de retour à la Réunion. Il se languirait dans le beau mais froid et trop calme pays champenois. Une lettre envoyée à Zinfos974, le site de Pierrot Dupuy, alimente cette rumeur. Le départ soudain de Jean-Louis Rabou, PDG du JIR et successeur de Tillier, et le rachat du titre envisagé par Abdool Cadjee, la font encore plus enfler.

Mardi 24 Février 2009
françois gillet
Lu 926 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers