Ne pas partager "Mein Kampf"



Dans les années 30, un ancien combattant autrichien de la guerre 14-18, a systématiquement dénoncé les "coupables" de la terrible crise économique et sociale dont souffrait son pays sous la République de Weimar. Cet ancien combattant nationaliste était aussi très social et donc il a donc fondé le Parti Ouvrier National Socialiste dont le symbole ( il était bon en comm' ) était la croix gammée. Pour cet ancien combattant, les coupables donc de l'infortune de son pays et de la crise sociale épouvantable qu'il subissait étaient les roms, les homosexuels, les juifs, les communistes, les socialistes, les chrétiens démocrates, enfin tous ceux qui avaient le terrible tort de ne pas partager les vues de son livre "Mein Kampf".

Il est évident qu'avec les mots "national" et "socialiste", devenus de sinistre mémoire "nazi", il a été amené à régler le sort de tous "ces crapuleux coupables" en les brûlant par millons, en entassant les lunettes, les vêtements, les chaussures, les cheveux pour tisser des couvertures, les dents en or, les bijoux, en faisant du savon avec leur graisse coulant des fours ! Quelle belle façon, la solution finale, de régler le problème que posaient à son régime national-socialiste tous ces "coupables", souvent "étrangers" et/ou pas "aryens". Cet artiste génial vénéré par ses partisans s'appelait ... Adolf Hitler, le chancelier devenu "Führer" du 3è Reich, l'Empire allemand.

Plus récemment, dans un pays aux fortes traditions démocratiques, le Chili, un 11 septembre 1973, un brave homme de général, Gustavo Pinochet, met fin, avec l'aide altruiste de la CIA, à un régime démocratiquement élu, assassine le Président et instaure à la hâte des camps de concentration dans ... les stades. Un grand sportif qui supportait mal "le peuple".

Aujourd'hui, petit à petit, nous constatons que les principes et les valeurs constitutives de notre République Française, LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE que chantait si bien le regretté Jean Ferrat :
"Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre
Ma France "
sont bafoués et trahis par celles et ceux pour qui les seules préoccupations sont leurs enrichissements, leurs privilèges, les fortunes de leurs "amis" de Neuilly, du CAC 40 et du Fouquet's.

Avec la chasse aux roms, aux étrangers "récemment francisés ", tous aussi délinquants que l'étaient bien sûr les Juifs des années 30 en Allemagne, la France va être sauvée et il n'y aura plus lieu bien sûr de parler des privilégiés, des Woerth - Bettencourt - De Maistre - Courroie - Pakistan et Karachigate balladurien - des financements illégaux des élections présidentielles de mars 2007 !

Antoine Franco

(Le titre est de la rédaction du Pirate)

Mardi 10 Août 2010
antoine franco
Lu 973 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier