Morano bonne à recycler chez Moréno.



Morano bonne à recycler chez Moréno.
Le dernier coup d'éclat de Morano mérite d'être podcasté : sur France Inter, raillée par Sofia Aram, l'hystérie affleure. On ne peut plus arrêter la ministre en verve. Qualifiée de vulgaire, elle agresse à l'antenne l'humoriste atérrée.
Coupée par l'animateur, Morano ne s'en remettra pas.
La polémique nait dans Libé lundi. Didine invente des excuses venues de Philippe Val. Qui n'ont jamais été formulées.
Menteuse. Et hargneuse.
Mardi, aveuglée de colère, elle poste sa haine sur Twitter sous ces termes : " Aram, la mère, la fille…"
S'ensuit un lien sur un article de Voici daté d'avril 2011 où l'on apprend que la maman de l'humoriste a passé six mois en prison pour escroquerie. C'est limite, vous en conviendrez. Tellement limite que l'auteure retire son tweet quelques heures plus tard.
Vulgaire. Effectivement. Le mot convient. Celle qui se voulait populaire sombre dans la bassesse. C'était le message du billet de Sofia Aram . Preuve que Morano a bien appris son rôle. Et vite. On la savait idiote, elle en deviendrait presque présidentiable.
M'enfin, moi, ce que j'en dis, à part "casse toi pov conne"…

Fanny Lesguillons

Jeudi 12 Janvier 2012
fanny lesguillons
Lu 771 fois

Les Zumeurs de Fanny