Mon petit garçon, papa ira en prison



Mon petit garçon, papa ira en prison
Mon petit garçon, fais bien attention : si tu mets encore un pain à Kevin, papa va aller en prison. Je sais que du haut de tes cinq ans, mon ourson bougon, ça ne veut pas dire grand chose. Mais quand même. Deux ans de tôle pour un mouvement d'humeur, ça me ferait mal. Surtout assortis de 30 000 euros d'amende. D'accord, je n'aime pas trop Kevin, il embête ta grande soeur, et , personnellement, je lui mettrais bien ma main dans la gueule, à ce petit con. Note que, au passage, sa maman est très jolie. Oui, je sais, pour toi, c'est ta maman à toi la plus jolie du monde.
Mais bon passons... Tu sais, mon petit patapon, mon baroudeur de cour de récré, qu'on a un directeur d'école très sévère ? Il s'appelle Nicolas, a un très bon copain de cour de récré, Eric Ciotti. Un député. Oui, bon, c'est compliqué, disons que c'est une sorte de bon copain qui veut lui faire plaisir. Y compris en racontant des bêtises. Voilà, mon petit d'homme, ce que veut ce marmaille que tu battrais facilement aux billes (ne lui dis pas "anon joué cannettes", il ne va pas comprendre) : que si tu fais une connerie un jour, moi, ton papa -ou ta maman, on ne sait pas, c'est pas très clair- on irait en taule.
Mon petit lutin, si un jour tu en fais une, de connerie, je prendrais ta place à la geôle. Je m'accuserais de tout. Y compris d'avoir tué le Père Noël. Mais avant, mon ti bonèr, j'aimerais mettre un grand coup de boule à M.Ciotti. Parce que c'est le genre de types que j'espère que tu ne rencontreras jamais. Le genre de type qui fait que j'ai peur pour toi. Pour ton demain. Tu ne sais encore pas lire, mon petit fonnkèr. C'est pour ça que je peux me permettre : juste une paire de claques pour les abrutis.

François GILLET

Mardi 10 Août 2010
françois gillet
Lu 1275 fois



1.Posté par Alain BLED le 11/08/2010 20:38
J'ai entendu le Chiotti en question tentant de justifier son projet sur France Inter mardi matin.
Je suggère en conséquence qu'on mette immédiatement, s'ils sont encore vivants, ses parents en prison.

2.Posté par tueursnet le 16/08/2010 17:50
Ce petit chat n’est pas mon chat.
Il a deux mois déjà.
Ses parents sont des immigrés, naturalisés et bien assimilés
C’est la nature qui a plaidé leur dossier au ministère de la culture.
Ils ont eu ce petit revers, parce qu’ils ne sortaient pas couverts.
Un matin, ils l’ont abandonné… pas loin du canal Saint Martin
Parce qu’ils avaient d’autres chats à fouetter
Le père avait ses raisons, déjà qu’il a du mal à subvenir à ses propres besoins… pas question pour lui, de mener une vie de chien.
Sa mère, en désespoir de cause va planter les deux mâles pour son bien. Et va s’affirmer à son tour, en créant une entreprise qui a pour objet les animaux abandonnés…les autres…on l’a compris, pas le sien. Une entreprise avec un intitulé à vous couper le sifflet : «Ni mâles, ni femelles »
Au passage, elle a abandonné le sien…Parce que dans ce bas monde, plus rien n’est bon à rien…
En effet, les temps ont changé.
Pour faire carrière, y a pas de mystère, il ne faut pas regarder en arrière.
Plus de mère, plus de foyer… plus de père, plus de repère.
Plus de félins… mais des orphelins.
Parce que la vie coûte cher et l’envie de refaire sa vie, encore plus cher.
J’ai failli oublier, l’essentiel de l’histoire, parce que c’est prémonitoire…
Ce petit félin va grandir… le petit black va faire son comeback !
Et devenir un pur délinquant.
Un instinct avec des griffes pour arracher les yeux de son destin.
Ils l’ont appelé Ciotti… c’est italo-malien.
Francisé sous le nom d’Œdipe…
Ne prenez pas la fuite, attendez la suite !
Parce qu’il va retourner à son quartier natal…oui mon général !
Il va assassiner son père et s’envoyer en l’air avec sa propre mère à l’insu de leur plein gré.
Et il va régner dans les plus beaux quartiers et devenir petit à petit le caïd de cette race d’hypocrites… pères ou mères sans mérite.
Et un soir il a assis sa mère sur ses genoux… et il l’a trouvée amère, alors il s’est mis à gémir: Mère, pourquoi m’as-tu abandonné ?
Depuis ce jour, on ne parle plus de complexe d’Œdipe mais d’angoisse devant l’Œdipe. Angoisse éprouvée par tous les parents qui ont peur de donner naissance à un nouveau délinquant !

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Ciotti

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers