Mayotte : des gendarmes dans la poudreuse



Mayotte : des gendarmes dans la poudreuse
Ca sent mauvais à Mayotte, du côté des forces de l'ordre. Rien à voir avec notre affaire niktamère locale, ça va plus loin. La Lettre de l'Océan indien a sorti une drôle d'histoire, mêlant gendarmes, justice, drogue, immigration illégale...
Trois gendarmes et un policier du Gir (Groupe d'intervention régional) de Mayotte ont été convoqués à comparaître le 27 juillet prochain par le juge d'instruction Hakim Karki. Ils sont soupçonnés d'avoir couvert un trafic d'héroïne depuis Anjouan. Selon la Lettre, l'hypothèse du juge Karki est que les mis en cause auraient couvert le trafic pour faire des saisies fictives, et améliorer les sacro-saintes statistiques.
Une affaire qui a mis en émoi le commandement de la gendarmerie pour l'outre-mer, mais aussi l'état-major parisien de la gendarmerie nationale, et le gouvernement, qui a déjà bien des ennuis avec la mise en cause de sa politique de sécurité par la Cour des comptes.

F.G.

Dimanche 17 Juillet 2011
F.G.
Lu 1972 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers