Mada, nos Mitterrand à nous

On a tout mélangé, dans "l"affaire" Mitterrand : homosexualité, pédophilie, tourisme sexuel, avec une mayonnaise Front National à base d'oeufs pourris... Une histoire qui a atteint par ricochet la Réunion...
Il est temps qu'on se pose deux ou trois questions. Sur nous.



Mada, nos Mitterrand à nous
C'est Marine le Pen qui relance en France le débat sur le tourisme sexuel, en brandissant un livre écrit par Frédéric Mitterrand il y a quelques années. Le fait que le Front National déteste Mitterrand parce qu'il s'appelle Mitterrand fait partie de l'ordre des choses. Frédéric Mitterrand participe de tout ce que déteste le FN, et ses électeurs : il est homosexuel, il porte un nom honni (même s'il a toujours été de droite), et il est un un des étendards de de la culture en France. Bien avant d'être un ministre récupéré par le pêcheur à la ligne Sarkozy.
Le problème, en l'occurrence, c'est qu'on mélange dans un débat puant plein de choses : le tourisme sexuel, l'homosexualité, la pédophilie... Certains membres du PS devraient réfléchir avant d'emboîter le pas à Marine. Elle est dans son rôle. Eux pas.
Plus prosaïquement, les bonnes âmes qui s'inquiètent du sort des mineurs livrés aux appétits sexuels d'adultes en costume-cravate devraient regarder ce qui se passe tout près d'eux. Puisque la polémique Mitterrand a été relancée à la Réunion, intéressons-nous au cas de Madagascar.

"Attention, ce n'est pas de la prostitution"

Plusieurs centaines de touristes partent de la Réunion pour des vacances sexuelles chaque année à Madagascar. On est loin du dessin animé. "Tu ne peux pas savoir comme elles sont bonnes. Pour 20 euros, elles restent avec toi toute la semaine. Eh, attention, ce n'est pas de la prostitution, tu leur offre à manger, elles dorment dans ta chambre d'hôtel, elles sont contentes". Ce témoignage satisfait et édifiant, on l'a entendu. Devant témoins, en l'occurrence tous les clients d'un grand bistro de Saint-Denis de la Réunion.
D'autres détails ? En voilà : "Bien sûr, elle n'avait pas 18 ans, mais c'est facile de trafiquer sa carte d'identité à Mada. Et puis les flics, il suffit de leur graisser la patte". Le gars qui parle est marié (on s'en fout), a 50 ans, et est très sérieux quand il s'agit de parler de graves questions économiques à la Réunion. Simplement, deux ou trois fois par an, il part en chasse à Mada. A la chasse des jolies Malgachines. Il se sent beau soudain, et même s'il a du mal à bander, son portefeuille gonflé fait illusion.
La Thaïlande de Mitterrand est bien plus loin que le Mada de certains de nos décideurs, de nos juges (pour une fois que Tillier avait sorti quelque chose), de nos censeurs moraux. Pourtant, on y consomme de la chair fraîche. Dans un pays qui crève doucement.

François GILLET

Lundi 12 Octobre 2009
françois gillet
Lu 1413 fois



1.Posté par Garou le 09/11/2009 18:04
La Thaïlande crève doucement ??? On y consomme de la chair fraîche ???
Mais qu'y fait la police, vindiou ?!

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers