Lettre ouverte aux «apparatchiks» du Parti prétendu « Communiste » réunionnais



Accapareurs du PCR depuis des années, quelques apparatchiks, professionnels de la politique, profitant de l’argent du financement public et des cotisations des militants, l’ont purement et simplement mis au service de l’Alliance, la machine à gaz électorale de la famille Vergès, pour permettre à Paul, le père, de tenter d’instaurer sa dynastie familiale avec Pierre et Françoise. Comme dans tous les partis communistes de l’ex-Europe de l’Est aujourd’hui disparus, la perversion de l’idéal communiste par les apparatchiks a fait son œuvre au sein du PCR devenu la courroie de transmission du clan familial Vergès, de ses courtisans et de ses « dalons » » inconditionnels.
Comme nous sommes loin à la Réunion, avec la clique des apparatchiks actuels, des célèbres paroles de l’Internationale « Il n’est pas de sauveurs suprêmes, Ni Dieu, ni César, ni tribun, », eux pour qui seule la volonté de leur seigneur et maître Paul Vergès doit s’imposer à toute force aux Réunionnaises et aux Réunionnais !
Le monde change… et même à la Réunion. Alors bon vent à ce Mouvement « Pour la Réunion » qui est né à Saint Paul en ce 13 mai 2012.
*les apparatchiks sont des militants politiques, permanents, c'est-à-dire rémunérés ou non qui font carrières dans leur parti, y prennent des responsabilités ce qui leur permet d'obtenir des investitures et des mandats électoraux et qui profitent de leur rang, de leur situation au sein d'un groupe social ou politique pour renforcer leur légitimité, leur ascendant et leur prestige, voire pour s'enrichir, eux et leurs familles, faire carrière, créer leur dynastie comme Les Vergès, les Hoareau, Elie, Claude, etc…
le 27 mai 2012

J-Claude Barret du M.A.R

Mardi 29 Mai 2012
J-C Barret (MAR)
Lu 1087 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier