Les voyants n'ont rien vu venir

Encore une fois, des voyants imprévoyants se sont fait avoir par la Justice. Il s'agit cette fois des devins sérieux de l'association baaghera. Il y a trois ans, Le Pirate leur avait déjà consacré un petit sujet.



Les voyants n'ont rien vu venir
Dur, le métier de voyant. Surtout quand on veut le faire sérieusement. Et quand on a pour ambition de “lutter contre les charlatans" et de "présenter une image respectable de la voyance”. Mercredi, la cour d’appel de la Réunion a confirmé les peines de prison et d’amende infligées en première instance aux trois prévenus de l’association Baaghera, implantée à Saint-Joseph de 2002 à 2006. "Lucien L. (alias “Jean-Baptiste”), sa compagne Pamela C. (alias “Roxane”) et son ex, Francine (alias “Baaghera”) ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Ils devront également s’acquitter chacun d’une amende de 8 000 euros. L’association Baaghera proposait des consultations, des cours de voyance et des prestations de relaxation. Mais d’une association de type loi 1901 est vite devenue une petite entreprise fort lucrative qui s’est même targuée de proposer un remède contre le chikungunya. Pas dérangés par l’aspect “gros doigt” de la manœuvre, les voyants encaissaient même les bénéfices sur leurs comptes personnels, en plus des frais de déplacement, d’hébergement, d’eau et d’électricité", nous apprend le Jir (30/10). Heureux hasard, Le Pirate avait déjà évoqué cette association de devineurs "sérieux", il y a trois ans. On vous a tiré le papier des archives : "Une école de voyants à la Réunion ! Les bacheliers qui se retrouvent au chômage ont enfin une perspective d'avenir. Dans tous les sens du terme... "Baaghera, école de voyance à Saint-Joseph. Depuis 6 mois à la Réunion. Toute la Presse Ecrite en parle. C'est du sérieux" (on a eu beau éplucher les journaux, on n'a pas vu de papiers sur cette école). Effectivement, ce n'est pas une blague. L'annonce est passée dans le télé journal du JIR, en décembre. Il y est précisé que les conditions pour être acceptée par l'école sont "avoir le don de la voyance", mais aussi, et c'est important, "une bonne moralité". Alors que la Réunion a le record de France du nombre de chômeurs, que les jeunes diplômés désepèrent de trouver du travail sur leur île, que voilà une bonne initiative.
Voyant, un métier d'avenir. Il n'y a qu'à voir le foisonnement de petites annonces de marabouts et autres "grands professeurs" dans les journaux pour comprendre que la voyance et plus généralement le profit lié à la crédulité des gens est un secteur qui ne connaît pas la crise.
En tout cas, pour ce qui est de la "bonne moralité", on est sûr que les patrons de Baaghera ont voulu faire de l'humour. Même si leur école, "c'est du sérieux".
Le Pirate, 5 janvier 2005. Bon, on notera que la pub pour Baaghera est passée dans le télé journal du Jir, et que le papier moucateur sur la condamnation des voyants passe dans le Jir trois ans plus tard. La pub a ses raisons que le journalisme ignore. Et puis il y a prescription...

Laurelen

Vendredi 30 Octobre 2009
laurelen
Lu 1222 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers