Les têtes tombent au Quotidien



Les têtes tombent au Quotidien
C'est le bordel au Quotidien, comme nous l'annoncions récemment. Et ça continue. Le directeur Thierry Benbassat a même précisé aux salariés que parmi la charrette de licenciés économiques prévue, deux cadres "proches de la rédaction en chef" étaient visés. En l'occurrence, Jean-Noël Fortier, "responsable des informations régionales", et Idriss Issa, rédac'chef adjoint, et surtout spécialiste de l'actu politique. Un cadre au Quotidien depuis 1976, la naissance du journal.
Une grosse perte pour le journal, qui se passera de deux de ses meilleurs carnets d'adresse. Mais la direction banquière du Quotidien n'en a rien à foutre : l'idée, c'est de faire un journal sans journalistes. C'est la crise, non ?

François GILLET


Jeudi 17 Mars 2011
François Gillet
Lu 1506 fois



1.Posté par lucien le 18/03/2011 18:08

La rédaction de Visu sera-t-elle solidaire de celle du Quotidien?

2.Posté par castor oil le 19/03/2011 12:10
La purge continue toujours et encore, avec dans le rôle du Torquemada péi, Thierry Simon Benbassat, ancien de la banque Lazars, et spécialiste des coups médiatiques foireux :> la vraie-fausse interview d'un "spécialiste" pour un salon financier/immobilier - c'est lui,> la décision de créer un site internet payant pour une information gratuite chez les concurrents - c'est lui! Et maintenant, la charette pour de journalistes qui donnaient un semblant de couleurs et d'identité à ce journal local.Allez Titi, fais nous encore rire, et avec encore quelques "dégraissages" - comme on le dit dans ton ancien milieu professionnel- , le Quotidien ne sera plus qu'une annexe des agences de presse Internationale.Chapeau l'Artiste!

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers