Les loosers des régionales



Les loosers des régionales
Ah, les Régionales ! Tous les six ans le rituel revient. Avec un suspense insoutenable. La droite va-t-elle enfin vaincre le signe Indien ? Le rusé Vergès va-t-il encore sortir un des tours innombrables qu'il garde dans son sac ? Les socialistes vont-ils s'engueuler avant, ou après (ou pendant) les élections ? Le Modem existe-t-il ? Les Verts vont-ils enfin dépasser les 1% hors l'Ermitage ? L'attente est insoutenable.
En se moment, on prépare les listes, dans le plus grand secret, sachant qu'il faut bien lâcher quelques indiscrétions pour intéresser un peu les électeurs. Et il est beaucoup question des loosers de la politique qui risquent fort de rester sur le carreau. On a déjà évoqué le cas de Nassimah Dindar. Grillée à droite, plus en odeur de sainteté du côté de l'Alliance, elle pourrait bien être la grande absente des élections.
Cramés, Cyrille Hamilcaro et Alain Bénard, nous apprend, sans surprise, le JIR. Multirécidivistes des échecs aux élections, l'ex-jeune espoir de la droite réunionnaise (également plombé par l'affaire Surgine) et l'ex-tête de liste de la droite aux dernières régionales risquent de se retrouver le bec dans l'eau.
Quant à Camille Sudre, il s'est perdu corps et bien. On ne le voit plus, on ne l'entend plus depuis longtemps... Il est loin le temps des casseroles. Il est question de lancer un avis de recherche sur Free Dom.
Le cas TAK est un peu différent. L'ex-roi du Tampon rumine sa vengeance dans son coin depuis assez longtemps pour qu'il présente une liste dissidente à droite, juste histoire de faire perdre Didier Robert, le fils spirituel qui l'a trahi. Et montrer ainsi qu'il reste incontournable. Un pari risqué, à la Villepin. Ce serait du quitte ou double. On ne parlera pas de Gino Ponin-Ballom ni de Jean-Jacques Morel. Leur cas semble désepéré...
Nadia Ramassamy va tenter sa chance, comme d'habitude. Et retournera à ses chères études, comme d'habitude. Mais ça n'a aucune importance. Pour elle, la politique est un jeu. Une fête aussi légère que des bulles de champagne.
Après les cramés, les repêchés. Margie Sudre, évincée comme une malpropre aux européennes, devrait retrouver une place digne de son nom sur la liste d'union de la droite. Jean-Paul Virapoullé, ex-bayrouiste, ex-chiraquien, ex-balladurien, sarkozyste aujourd'hui, malgré la perte humiliante de son fief de Saint-André, reste en lice, avec l'aval de Paris. Il est même le grand ordonnateur de la cmpagne de l'UMP. Et puis n'oublions pas Maurice Gironcel, qui après sa traversée du désert d'inéligible, en plus d'être l'oeil de Moscou auprès de Nassimah dans les étages supérieurs du conseil général, devrait retrouver bientôt sa chère mairie de Sainte-Suzanne...
Et dans la catégorie des doux rêveurs, citons Eric Magamootoo, qui compte faire 10%. Plus que l'inflation...
Enfin, encore une fois, on va bien rigoler.

François GILLET

Jeudi 4 Février 2010
françois gillet
Lu 1225 fois



1.Posté par Garou le 04/02/2010 08:14
Vu de loin c'est encore plus rigolo !

2.Posté par arthur le 07/02/2010 21:56
c'est vrai qu'il est bien rigolo notre panier de crabes...

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers