Les états généraux tombent à l'eau

Les états généraux de l'outre-mer sont mal partis. Les deux principales organisations antillaises refusent d'y participer. Le gouvernement a repoussé le début des débats d'une semaine. Dans ces conditions, le Cospar réunionnais est quantité négligeable.



Les états généraux tombent à l'eau
C'était la panacée, sur le mode des « Grenelle », la solution pour désamorcer la crise née en Guadeloupe : des états généraux de l'outre-mer, histoire de remettre tout à plat, de la formation des prix au pouvoir d'achat, en passant par la production locale, le développement durable, le dialogue social, la formation professionnelle, l'identité, la culture et la mémoire...
C'est Nicolas Sarkozy lui-même qui en avait lancé l'idée, en février, histoire d'éteindre le feu qui gagnait l'ensemble des DOM.
Mais cette belle initiative est en train de faire plouf. D'abord, les deux principales organisations antillaises, le LKP et le Collectif du 5 fvrier, ont fait savoir qu'elles n'y participeraient pas. Dans la foulée, le délégué interministériel pour l'Outre-mer, Patrick Karam, a annoncé le 10 avril que la tenue de ces états généraux à Paris était repoussé d'une semaine, du 14 au 22 avril. Signe d'un début de panique au gouvernement : sans la participation du puissant LKP guadeloupéen, les états généraux sont vidés de leur substance. D'où une semaine pour souffler, réfléchir, et surtout négocier tout azimut avec ces mauvais coucheurs.
Du côté de la Réunion, le Cospar, qui a jusqu'ici fait du suivisme avec un temps de retard à chaque fois, n'a pas encore pris position. Mais à Paris, on s'en fout. Ce sont les deux mouvements antillais qu'il convient de rallier à la table des discussions. Les Réunionnais comptent pour du beurre (ou des pistaches, comme on voudra), leur pouvoir de nuisance étant, pour Paris, très limité. D'autant que Paul Vergès « tient » sa région et son Cospar...
Pour le reste, on fait comme si de rien n'était. Le gouvernement assure que la synthèse de ces états généraux qui prennent l'eau aura bien lieu en juin. Comme disent les oiseaux de mauvais augure, « qui vivra verra »...

Frenchy

Dimanche 12 Avril 2009
françois gillet
Lu 557 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers