Les brèves de fond de cale

Rumeurs, indiscrétions, moucatages, infos de derrière les fagots... Le mousse va régulièrement fouiller dans le fond de la cale, sous le regard désapprobateur du capitaine...



Rontaunay en déroute

Les brèves de fond de cale
Cinq ans que la Maison de la montagne est installée, très à l'étroit, dans des locaux « provisoires », au Palais Rontaunay, ancien siège du conseil régional. « Le conseil général, dont nous dépendons, n'a plus de sous. Enfin, pas pour nous en tout cas », soupire-t-on du côté de la Maison de la Montagne. Qui est en train, littéralement, de tomber en ruines, comme en témoigne l'état de la façade lépreuse... Tourisme et patrimoine, les deux mamelles de la Réunion.

Saint-Denis, ville propre

Les brèves de fond de cale
Pendant que la mairie s'occupe à animer les week-ends dionysiens (bonne initiative au passage), le chef-lieu devient de plus en plus crade, comme en témoigne notre photo : façades en décomposition, poubelles pas ramassées, détritus à la pelle... Le centre-ville est particulièrement touché par cette ambiance de décharge sauvage.

L'Appolonia, squat de luxe

En plein coeur de Saint-Leu, un autre endroit prestigieux se décompose : l'hôtel Appolonia, fermé depuis quelques années, et transformé en squat de luxe. Il paraît qu'on va bientôt entreprendre des travaux pour réhabiliter les lieux. Tant mieux. Mais il faudra que la mairie pense à une solution de reogement pour les squatters pieds dans l'eau.

La route des Tamarins pollue les piscines

Plusieurs propriétaires de piscines dans l'Ouest se sont étonnés de trouver dans leur filtre une drôle de matière gluante. Un spécialiste, consulté, a rendu son verdict : il s'agit de résidus de matériaux provenant de la route des Tamarins. Pas grave pour les heureux propriétaires, mais on se demande si ces matériaux, qui échouent dans les filtres à piscine, ne finissent pas aussi dans nos poumons...

Indépendance

« Ils en veulent toujours plus. Que la France leur donne leur indépendance et qu'on n'en parle plus ». C'est en substance le genre de message que l'on peut lire, à foison, dans la presse métropolitaine. Ce qui montre en quelle estime nous tiennent nos compatriotes hexagonaux. Chiche qu'à la prochaine grande grève dans une région française touchée par la récession, on lui accorde aussi sec son indépendance. Une façon simple de régler les problèmes...

Inquiétudes à RFO

Les brèves de fond de cale
Au sein de RFO Réunion, on s'inquiète pour l'avenir. Supression de la pub programmée, arrivée de la TNT, et fusion des rédactions de France télévision font blanchir les cheveux des journalistes et des techniciens locaux. Avec en filigrane une possible remise en cause de la sur-rémunération (plus 73% par rapport à la grille salariale de France 3), qui provoque bien des spéculations. « On a de moins en moins de moyens, c'est de plus en plus difficile de travailler », confie un journaliste. Bah, ant que ça ne se voit pas à l'antenne...

Petites arnaques internet et téléphone

Vue sur le site de SFR, cette propositions d'abonnement illimité destiné aux professionnels. Illimité, oui, mais seulement pour les trois premières heures... Ca limite un peu l'offre. Dans un autre registre, c'est le fournisseur d'accès internet mediaserv qui fait fort en proposant un abonnement « à prix métropole », soit 29,90 euros mensuels. Ecrit en tout petit, cette précision : « pendant les trois premiers mois ». Après ça passe à 39,90 euros. Pour un débit bien plus bas qu'en métropole, où, pour du très haut débit et téléphonie illmitée, l'abonnement est à 29,90 euros. Ah, les subtilités de la pub pour attirer le pigeon, euh, pardon, le client...

Prof au chaud

Entendu aux abords de la cité scolaire du Butor, ces propos d'un enseignant : « les élèves se plaignent de la chaleur, mais je crois que c'est un prétexte. Cela dit, c'est vrai que travailler sous la dalle en béton de Lislet-Geoffroy, avec la chaleur qu'il fait, c'est pénible. On mérite bien notre sursalaire ». Et de tempérer : « non, c'est mon humour à deux balles. Mais c'est vrai, c'est affolant. On se demande comment on peut vivre avec le smic àla Réunion ». Oui, on se demande.

Lundi 23 Février 2009
françois gillet
Lu 637 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers