Les Vergès mentent aux Réunionnais



Les Vergès et l’ Alliance UMPCR MENTENT aux Réunionnais
Samedi 6 mars, le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, un proche du Président de la République, lors du meeting de soutien à son ami Didier Robert, a clairement exposé l’impossibilité pour le gouvernement de financer les 80 millions € par an sur 40 ans de dotation ferroviaire exigés par la région pour ses 40 km de tram-train. Même si une loi était votée pour autoriser cette dotation, celle-ci, en application des ratios existant pour les dotations en métropole proportionnellement au kilométrage de voies et l’importance du matériel, ne pourrait dépasser pour les 40 km, les 4 millions € par an, ce qui laisserait à la charge des seuls Réunionnais 96 millions € par an sur 40 ans qui viendraient s’ajouter bien sûr aux charges d’exploitation de la route des Tamarins, de la route du littoral et aux charges d’investissements et de fonctionnements de toutes les routes, ouvrages d’art, ravines, radiers, lycées, etc … à concevoir sur les 44 prochaines années avec nos 200 000 habitants supplémentaires. Chose curieuse, les médias réunionnais sont restés forts discrets sur les déclarations du Ministre de l’Industrie qui révèlent le mensonge du président de région sortant sur la dotation ferroviaire de l’Etat claironnant que les travaux du tram-train commenceraient dès le 21 mars, comme il avait annoncé en 1998 la route du littoral dans les 6 mois à venir et la pose de la 1ère pierre de la MCUR en septembre 2009 .
Plutôt que tenir compte de la situation de crise, du déficit très important de notre balance commerciale, de l’insuffisance de création de richesses, de revenus et d’emplois, des échecs avérés de la filière pêche, de la filière dessins d’animation, de la filière tourisme, de la filière export, du dépassement très élevé du coût de la route des Tamarins ( plus de 600 millions €, une année de budget régional et on ne connaît pas les coûts annuels de fonctionnement ), oubliant que nous n’avons ni pétrole, ni gaz, ni or, ni diamants, ni nickel, Paul Vergès et l’Alliance préfèrent, en occultant le refus affirmé de l’Etat de consentir les dotations ferroviaires exigées, mentir aux Réunionnais pour leur imposer le projet tram-train de son fils pour les 44 années à venir.
Il ne faut pas que, par la volonté d’un seul homme de 85 ans, aussi prestigieux a-t-il été par le passé, la Réunion se voit endettée sur un demi-siècle par le projet de tram-train tel que conçu qui est loin, très loin de répondre à l’urgence quotidienne des 80 000 Réunionnais sur l’axe Possession-St Denis et encore moins des 820 000 Réunionnais dans toute l’île.
Malgré les sondages-bidons, malgré la pression des médias audio-visuels si tributaires de la manne régionale pour leurs recettes publicitaires, malgré les pressions politiciennes de la région et du PCR, les Réunionnais doivent l es 14 et 21 mars prendre leur destinée en main et par l'usage de leurs bulletins de vote mettre un terme au gaspillage de l’argent public, au népotisme qui gangrène notre société et condamne sa jeunesse à l’impasse du chômage, de la ghettoïsation et de l’absence d’avenir porteur de justice, de bonheur, de confiance et d’espérance.

Daniel Faivre

Mercredi 10 Mars 2010
daniel faivre
Lu 882 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier