Le drôle de soutien de Fillon



Le drôle de soutien de Fillon
Intégration à l'espace Shengen, aide au BTP, inscription au patrimoine de l'Unesco... Parmi tout ce qu'a pu dire le Premier ministre lors de son séjour à la Réunion, le principal a peut-être échappé aux observateurs. Il s'agit d'une petite phrase lâchée lors d'une interview au Quotidien de la Réunion, à propos du statut : "Si la Réunion veut conserver une organisation qui demeure le plus près du droit commun, je suis prêt à soutenir cette démarche", a dit François Fillon. Ce qui est intéressant, c'est d'abord ce "si", lâché comme à regret. C'est ensuite le "au plus près du droit commun". Ce qui implique qu'au mieux, on sera tout juste "au plus près" de l'égalité républicaine. Mais pas trop près, hein... Enfin, c'est cette déclaration d'intention : "je suis prêt à soutenir cette démarche". Quelle démarche ? Un département français qui souhaite être simplement être département français, c'est une démarche ? Il faut faire des démarches pour être ce qu'on est ? Ca sonne bizarre, quand même. Et puis, "soutenir", contre qui, auprès de qui, pourquoi ? On a besoin de' soutien, en plus ? Au moment où Nicolas Sarkozy est persuadé que l'autonomie est LA solution pour les Dom, avec une organisation institutionnelle radicalement différente, ce soutien du bout des lèvres (comme à regret, du style, "bon, vraiment, si vous souhaitez rester des citoyens comme les autres, je vais voir ce que je peux faire") n'est pas de bon augure. Fillon soutiendrait-il la Réunion comme la corde soutient le pendu ? Bah, on voit le mal partout...

François GILLET


Dessin Snut, avec l'aimable autorisation d'Infos-Matin

Jeudi 9 Juillet 2009
françois gillet
Lu 544 fois



1.Posté par faucoré le 10/07/2009 13:12

T'inquiète, François, tout ça c'est de la salive. C'est comme pour la surrémunération. La Réunion département français, on n'est pas près de revenir dessus. Tant pis pour le cerveau de nos marmailles, obligés d'apprendre que Saint-Philippe est en Europe et bien sûr en France comme au bon vieux temps des colonies ek nos zansètres les Gaulois. Et tant mieux pour les golden makro de l'import-export qui s'en mettent plein les fouilles tandis que les smicards sont toujours 53% derrière les super Français-pas-comme-les-autres de la fonction publique. Tant mieux aussi pour le roi Paul, qui nous dit depuis trente ans que nous allons dans le mur, mais qui se garde bien de préciser que ce sont ses maçons et ses entreprises qui ont obtenu le marché dudit mur. Avec le pactole qui va avec.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers