Le concombre qui tue



Le concombre qui tue
Alerte au concombre ! Alors que le gouvernement, qui s'évertue depuis quatre ans à sauver nos vies, nous incite à "manger cinq fruits et légumes par jours" et à voter UMP, pour notre santé, voilà que le concombre tueur fait son arrivée. Un concombre venu d'Espagne, et infecté par une bactérie
qui peut provenir plusieurs sources : les aliments contaminés -ce qui est la piste privilégiée, l'eau souillée ou la transmission soit via un animal contaminé ou ses déjections, soit de personne à personne.
Le pire, c'est que cette contamination viendrait d'une production biologique d'Andalousie. L'agriculture bio !, Merde alors ! On nous aurait menti ?
Alors, fini le rougail concombre ? En tout cas, en Europe, on est proche de la panique alimentaire. La Russie a déjà pris des mesures d'interdiction d'importations de légumes venus d'Espagne.
En France, c'est quasi le silence radio.

La France paniquée

Ca nous rappelle de douloureux souvenirs, à nous, Réunionnais. Quand en 2006, on nous avait mis au ban du monde, à cause d'une épidémie au nom bizarre, porté par un ti moustique. Le chikungunya a causé des dégâts terribles à l'économie de l'île, tout le monde en France (métropole, pour ceux qui préfèrent) a paniqué, des familles entières ont été rapatriées, des mères divorcées ont réclamé le retour de leurs enfants, la peste, à côté, c'était de la rigolade.
Deux ans plus tard, même panique avec la grippe H1N1 en métropole cette fois, avec la gabegie de vaccins que l'on sait.
Ne mangez plus de concombres espagnols ! Il y a peut-être des cadavres de moustiques porteurs de virus dedans !
Le principe de précaution contre la connerie n'a pas encore été mis en place par le Gouvernement. C'est bien dommage...

François GILLET

Mardi 31 Mai 2011
François Gillet
Lu 2589 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Revue de presse pirate