Le Quotidien perd la tête



 Le Quotidien perd la tête
Les aventures du Quotidien, suite. On se souvient de la grève historique il y a quelques mois, de la grogne des journalistes qui ont participé à l'aventure d'un journal atypique à la Réunion, on sait moins le-ras-le-bol de son fondateur et patron, Maximin Chane-Ki-Chune, qui a monté de toutes pièces le Quotidien en 1976. Et en a fait le premier quotidien de l'île en quelques années.
Mais presque septuagénaire (et millionnaire), CKC cherche depuis quelques années à vendre son fleuron. Ses enfants n'étant pas intéressés par une carrière de "citizen kane", le tycoon local a tenté de se tourner vers le groupe Hersant (Ancien propriétaire du Jir). Les négociations n'ayant pas abouti, CKC a apparemment trouvé une autre solution...

Fille, beau-fils, et famille...

 Le Quotidien perd la tête
Mardi dernier, l'"ours" du Quotidien (l'encadré d'un journal qui mentionne les propriétaires, les actionnaires, le rédac-chef...) omet CKC. Et comme "président" du journal, à la place, inscrit la société Sirob, constituée le 31 décembre, avce les filles, le fils, de CKC, qui lui-même annonce ses cessations de fonctions de président. Une décision officialisée par une annoncelégale parue dans l'édition du 31 décembre du Quotidien. Qui a perdu la tête....

François GILLET


Mardi 11 Janvier 2011
françois gillet
Lu 2906 fois



1.Posté par Zozo 974 le 14/01/2011 17:39
Annoncer ça après l'épiphanie, c'est signifier que la présidence s'est jouée à la galette?

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers