Le Pen : à la Réunion, mais pas aux Antilles



Le Pen : à la Réunion, mais pas aux Antilles
Si Marine Le Pen a confirmé son déplacement à la Réunion du 6 au 9 février (l'île de la Réunion où le FN a investi sept candidats dans les sept circonscriptions législatives), elle a, en revanche, indiqué qu’elle était contrainte d’annuler son déplacement aux Antilles-Guyane en mars.

Elle l’a justifié par sa recherche de parrainages. "Faute de signatures suffisantes, les banques ne sont pas prêtes à nous débloquer des crédits. Nous n’avons donc pas suffisamment de budget pour organiser un tel voyage". Il manquerait à la candidate du FN 150 signatures d'élus pour se présenter, selon son propre parti.

A la Réunion, son déplacement sera placé sous haute surveillance policière, des actes de vandalisme et d'intimidation ayant été perpétrés contre le traiteur ayant loué la salle pour son meeting ainsi que contre le commerce de l'un des candidats FN.

Bon, ce n'est pas bien. Mais en même temps, les Antillais prennent moins de gants. En Autriche, où Marine le Pen était invitée la semaine dernière à un bal organisé par des associations étudiantes proches des néo-nazis, aucun acte délictueux n'a été constaté.

François GILLET
Marine Le Pen a présenté mercredi son programme pour l'Outre-mer. Le Pirate vous renvoie sur clicanoo ou sur la dépêche AFP reprise sur le site de l'Express pour en prendre connaissance.

Jeudi 2 Février 2012
François Gillet
Lu 1859 fois



1.Posté par cauchemar le 03/02/2012 01:59
Eh ben il en faut du culot au FN!
Choisir la Réunion pour tuer l'extrémisme, le fondamentalisme islamique alors que ce territoire fait figure:
Vraisemblablement repérée par les Arabes dès le Moyen Âge, La Réunion n'a été habitée qu'à compter du milieu du XVIIe siècle, soit environ 150 ans après son apparition sur les portulans des navigateurs portugais. Jusqu'alors connue sous le nom de Mascareigne, elle devient sous celui de Bourbon une escale de la Compagnie française des Indes orientales sur la route des Indes puis, à partir des années 1710, une véritable colonie pratiquant la culture du café. Devenue une société de plantation, elle passe ensuite sous le contrôle direct du roi de France dans les années 1760 avant d'être réaffectée à l'industrie de la canne à sucre au terme des Guerres napoléoniennes. Elle est définitivement rebaptisée de son nom actuel et l'esclavage y est aboli en 18481. Malgré l'engagisme, qui se pratique jusque dans les années 1930, il s'ensuit une crise économique rampante à laquelle un terme ne sera mis que suite à sa transformation en département français en 1946.

La Réunion est depuis lors un département d'outre-mer désigné par le numéro 974 et elle bénéficie de ce fait d'un développement rapide auquel participe son statut plus récent de région ultrapériphérique de l'Union européenne. Néanmoins, et en dépit de son appartenance à la zone euro, son tissu productif reste structurellement fragile et fortement dépendant de la France métropolitaine. On y relève un taux de chômage particulièrement élevé (de l'ordre de 25 %) résultat de la croissance encore soutenue de la population, qui est officiellement au 1er janvier 2010 de 833 000 habitants2. Les Réunionnais se concentrent sur les côtes, où l'espace et le logement viennent à manquer et où se trouve Saint-Denis, le chef-lieu.

La démographie locale se caractérise par la jeunesse des habitants et leurs origines variées, à la fois européennes, ouest-africaines, est-africaines, malgaches, indiennes, annamites, malaises et chinoises. La cohabitation dans un espace restreint a donné lieu à des mélanges inédits, leurs langues formant le créole réunionnais, leurs religions se rencontrant autour d'un syncrétisme original, leurs gastronomies nourrissant ensemble la cuisine réunionnaise et leurs musiques fusionnant pour donner le séga et le maloya. Ce métissage original est considéré comme un atout essentiel pour le premier secteur économique de l'île : l'industrie touristique locale, à qui elle doit son surnom d'Île intense.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers