Le CRAN soutient Hamilcaro



Le Président de l’association des Maires de La Réunion a décidé d’accorder sa confiance à Monsieur Cyrille Hamilcaro en tant que Directeur de cette association. Une satisfaction pour un père de famille réunionnais hautement diplômé. Pourquoi un tapage médiatique et politique nauséabondes autour d’un salarié ? Aucune infraction à l’embauche ne peut être validée devant un tribunal dans ce processus de recrutement, juridiquement les règles fixées dans une association sont régies par la mouture associative loi 1901 et seuls les cotisants qui sont les 24 communes de l’ile peuvent statuer sur ce dossier de l’AMDR. Le caractère politique de cette affaire est arbitraire car Cyrille Hamilcaro a le droit de travailler à l’AMDR. Au cas contraire, les mairies, les collectivités, les organes intercommunaux, et les chambres consulaires qui encaissent l’argent du contribuable doivent justifier l’ensemble des recrutements de personnes déjà sanctionnées par la justice.
Alors, le CRAN s’étonne d’une sur-médiatisation politique de l’embauche de Cyrille Hamilcaro dans cette structure, des personnalités politiques sanctionnées par la Justice et qui travaillent au sein des directoires et diverses entreprises privées sont légions en France et à l’ile de La Réunion. Le CRAN exhorte Le président de l’association des Maires de La Réunion de convoquer une assemblée générale extraordinaire afin que les différents membres actifs (communes) de l’AMDR utilisent un espace démocratique plus adapté. Le CRAN n’accepte pas qu’on utilise un père de famille comme « crachoir ».





Le responsable du CRAN Réunion
Erick Murin


Commentaire du Pirate :

Nous n'avons pas pour habitude de commenter les bouteilles à la mer publiées ici. Cependant, nous ferons, cette fois-ci, une exception.
En effet, que l'ancien maire de Saint-Louis soit un cafre, père de famille, et sûrement bon paroissien, personne n'en doute.
Mais bon, quand la Justice condamne un élu à une période d'inégibilité, il n'est plus question de couleur de peau, ni de nombre d'enfants, ni de respectabilité. Il s'agit de la justice de la République, à laquelle tous les citoyens sont soumis. Et en premier lieu, les élus. Maintenant, qu'un ex-élu, condamné par la Justice, se retrouve à la tête de l'AMDR, si ça ne choque personne, tant mieux...

L'Equipage

Mardi 16 Septembre 2014
François Gillet
Lu 7134 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier