La région se paie un satellite



La région se paie un satellite
Basé à Toulouse, CLS (Collecte localisation satellites) vient de signer un contrat de 7.15 millions d’euros avec le conseil régional de la Réunion. Objectif : livrer une station de réception d’images satellites haute résolution, ainsi que la fourniture de télémesure optique et radar.
La Réunion se dote ainsi d’un système d’acquisition et de traitement d’images satellites haute résolution
L’État, la Région, l’Institut de recherche pour le développement et l’université de la Réunion ont établi en 2008 un partenariat pour la création d’un pôle d’excellence en télédétection, dénommée SEAS-OI (Surveillance de l’environnement assistée par satellites dans l’Océan Indien). Les données acquises par cette station permettront de développer des applications dans différents domaines tels que : l’aménagement du territoire, l’environnement marin et côtier, les risques naturels, la biodiversité, la surveillance épidémiologique, les changements climatiques.
CLS est déjà fortement implantée dans l’océan Indien, la société dispose déjà d’une station de réception d’images satellites radar aux Kerguelen pour la lutte contre la pêche illégale de la légine. CLS travaille également avec les autorités australiennes pour la surveillance des îles Heard et Mc Donald.
Cette nouvelle station basée sur l’ile de La Réunion permettra de collecter de jour comme de nuit des images dans un rayon de 2 500 km couvrant ainsi 12.6 millions de km2 d’Océan.

Source Touleco

Mercredi 12 Mai 2010
François Gillet
Lu 1279 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers