La presse péi s'enrhume



La presse péi s'enrhume
Malgré le tout nouveau Fond d’aide au développement des services de presse en ligne, les fonds Spel, pour « pure players » et sites des médias traditionnels, la presse réunionnaise va mal. D’ailleurs nous ne savons pas si des quotidiens réunionnais ont participé à la demande d’aide attribuer début 2009 par le fond Spel
(...)
D’autres supports dit « pure players » tels que Zinfos974.com ou Run-sport.tv essaye de tirer leur épingle du jeux en voyant leurs statistiques évoluer chaque jour et leur santé financière tout juste à l’équilibre. Le très controversé Lepiratedelareunion.net édite pour sa part un “journal” en ligne avec plus de 2 800 pages référencé sur le moteur de recherche Google. Ce dernier bien que ne vivant surement pas de son site, mal monétisé au passage, a une stratégie beaucoup plus intéressante sur le long terme.

Lire l'intégralité de l'article sur i974

Lau.

Les canards péi ne vont pas si mal que ça

La réunion est un cas unique en France : trois quotidiens (si on compte Témoignages), pour un seul départment, ça n'existe nulle part ailleurs. Et contrairement à ce qu'assure i974, la presse péi ne va pas si mal que ça avec des tirages très honorables (environ 30 000 exemplaires jour pour le Quotidien, et 22 000 pour le Jir). De plus, le régime d'aides à la presse et, à la Réunion, de défiscalisation, amortit agréablement les choses pour les patrons de presse locaux. Ce qui est vrai, c'est que les ventes des deux journaux sont en baisse constante (une érosion de 1 et un bout après la virgule % chaque année), et qu'internet prend le pas sur la presse écrite, à la Réunion comme en métropole et partout dans le monde. Quant au modèle économique d'une presse gratuite sur internet, personne ne l'a encore trouvé. D'où les difficultés financières de très bons titres "pure players" -qui ne sont pas adossés à un journal papier, comme Mediapart ou Rue89.

Mardi 27 Juillet 2010
laurelen
Lu 1673 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Revue de presse pirate