La préférence régionale de Penchard



La préférence régionale de Penchard
Mais non, voyons ! Le fait d'avoir un ministre de l'Outre-mer issu des Antilles n'induit absolument pas de risque de préférence, de cadeaux aux copains, et autres favoritisme. On en a eu la preuve avec l'annonce par le gouvernement de la suppression, "à titre expérimental", du double contrôle lors des liaisons aériennes entre la métropole et les DOM (et inversement). Si vous savez, quand vous faites la queue une heure pour qu'un policier fatigué regarde votre carte d'identité à Orly, puis, rebelote à Roland Garros quand on arrive à la Réunion. Des fois qu'un clandestin se soit introduit dans un vol sans escale, à 10 000 mètres d'altitude.
Mais, bizarrement, cette mesure "expérimentale" ne s'appliquera qu'au départ d'Orly. Et ne concernera que les vols vers la Guadeloupe et la Martinique.

Le ministère de l'outre-mer a annoncé la suppression à titre expérimental du double contrôle d'identité pour les passagers à destination des Antilles au départ de Paris-Orly. Une mesure issue du Conseil interministériel de l'outre-mer du 6 novembre dernier plébiscitée par les Ultramarins qui ne comprenaient pas cette différence de traitement et cette forme de discrimination à leur égard. On pensait que cette mesure, issue des états généraux de l'outre-mer, allait dans le sens d'une lutte contre la discrimination entre français, pour une reconnaissance des départements d'outre-mer comme des départements français à part entière. Mais non. C'est juste pour une question de pognon, comme le dit sans vergogne Marie-Luce Penchard, qui y voit plutôt une mesure qui donnera "une image plus moderne de la Guadeloupe et de la Martinique aux touristes, Français comme étrangers". Et la Réunion (et la Guyane, aussi) ? Ben rien, on s'en fout des Réunionnais. Ils sont gentils, ils cassent rien, et en plus, ils sont pas foutus d'avoir la fille d'une copine de Chirac comme ministre. Bref, on verra plus tard. "Si le test est concluant, début janvier, il sera prorogé jusqu'en juin, avec une possible extension aux autres aéroports de l'Hexagone et à d'autres destinations de l'outre-mer". Génial, non ? Au fait, si on est refusé à la Réunion parce que la carte d'identité n'est pas bonne, on est renvoyé par charter... en France ?
Vive l'identité nationale.

François GILLET

Samedi 26 Décembre 2009
françois gillet
Lu 1222 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers