La grippe hip, hip !



La grippe hip, hip !
L'hiver 2003-2004, la grippe, la bonne vieille grippe saisonnière,
vieille comme la confiture de fraises de grand-maman, a touché 2,9
millions de personnes en France.
En moyenne, on estime qu'elle intervient dans 1500 à 2000 décès
par an.
C'est énorme, même s'il faut bien mourir de quelque chose (y
compris de diabète, la confiture...). La naissance étant, personne ne
l'ignore plus, la première maladie sexuellement transmissible,
mortelle dans 100% des cas, et la première cause de mortalité. Qui
s'en plaint? Qui fait des unes pour dénoncer son père et sa mère et le
bon Dieu.
Cela dit, et pour en rester à la grippe, certains raccourcis sont
tentants. C'est vendeur, coco. Mais lier DIRECTEMENT un décès à la
grippe (ou au chik), en s'exonérant d'une description pathologique
complète, c'est essentiellement de l'escroquerie. Escroquerie au sens
de l'intentionnalité. Du bourrage de crâne bien dans l'air du temps
(in)sécuritaire. Quand tu n'as plus de Comorien ou de Karane dans ton
quartier, regarde bien, tu dois avoir un moustique ou un virus.
Il faut vendre (du papier journal, des produits pharmaceutiques,
même en Afrique où ils n'ont pas le fric mais le sida et le palu), il
faut faire peur, car c'est la peur qui fait (bien) voter.
Et tiens, merde. Je me souhaite le chik, la grippe, un coup de
rhum et des chansons autour de ma tombe.

Laurelen


Vendredi 21 Août 2009
laurelen
Lu 1115 fois



1.Posté par nathalie delmas le 22/08/2009 00:07

2.Posté par atchoum le 22/08/2009 10:31


Après la grippe, que va-t-on nous inventer? J'entends déjà la chanson: donne le rhume à ta femme...

3.Posté par politik le 22/08/2009 11:40

C'est vrai que le sida, le palu et la malnutrition dans les pays pauvres de la planète, et la mal bouffe dans les régions riches comme la Réunion (diabète, maladies cardio-vasculaires) sont plus meurtriers que la grippe et tout le monde s'en fout éperdument. Penseurs, presse, pouvoirs publics, partis politiques. Surtout ne rien toucher aux choses du monde, aux habitudes kiltirelles, au diktat ambiant.
Qui a dit qu'on prenait le bon peuple pour une bande de cons?

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier