"La Réunion, c'est la Colombie !"

Après des journalistes de Témoignages qui comparent la Réunion au Chili de Pinochet, c'est au tour de Jean-Christophe Lagarde, président exécutif du Nouveau Centre et député-maire de Drancy d'estimer que la Réunion ressemble à la Colombie ou au Nicaragua. Et ce à propos de la "tentative d'enlèvement" dont aurait été victime, à Saint-Louis le premier vice-président du conseil général de Mayotte, Alain M’hamadi Abdou. Récit épique piqué sur le site de RFO.



"La Réunion, c'est la Colombie !"
"Intimidation musclée pour certains, tentative d’enlèvement pour d’autres, Alain M’hamadi Abdou se souviendra de son déplacement à la Réunion. Le premier vice-président du Conseil général de Mayotte (Nouveau Centre) était venu apporter son soutien à Cyrille Hamilcaro. Issu du Nouveau centre lui aussi, ce dernier est candidat à l’élection partielle municipale de Saint Louis de la Réunion, qui aura lieu le 27 septembre.
Alain M’hamadi Abdou affirme avoir échappé de justesse à une tentative d’enlèvement. Un rapt organisé alors que le politicien était en campagne auprès de la communauté mahoraise de Saint-Louis, et qu’il attribue à l’opposant de Cyrille Hamilcaro dans la course à la mairie, le candidat communiste Claude Hoarau.
Jean-Christophe Lagarde, président exécutif du Nouveau Centre et député-maire de Drancy a été témoin de la scène. « J’ai assisté à quelque chose de scandaleux et totalement invraisemblable, a-t-il déclaré au micro de RFO. Cela pourrait se passer en Colombie, au Nicaragua, mais pas dans la République française. Alain M’hamadi Abdou était dans la rue, en pleine journée, en train d’essayer de discuter avec des citoyens pour les convaincre. Trois voitures appartenant aux gros bras de Claude Hoarau sont arrivées.
Ils ont essayé de le faire monter de force dans une des voitures. Ils ont essayé de l’enlever. Le premier vice président du Conseil général de Mayotte a été obligé de fuir Saint Louis de la Réunion parce qu’il voulait parler aux Mahorais qui sont là bas, et que Monsieur Hoareau a décidé qu’il n’en avait pas le droit. Ce sont des méthodes de voyous ! » poursuit-il.
Bon, c'est vrai qu'à Saint-Louis, les campagnes électorales ont un parfum de far-west, et que les méthodes des partisans de Claude Hoarau et d'Hamilcaro ne sont pas celles utilisées par de braves militants politiques, les comparer à celles des sicaires des cartels de la drogue, c'est un peu, euh... déplacé ? Mais si c'est le président exécutif du Nouveau centre qui le dit... Un centriste, ça sait forcément faire la part des choses.

F.G.
Lire l'article entier sur le site de RFO

Samedi 26 Septembre 2009
françois gillet
Lu 824 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers