La Petite-Île vendue à Bettencourt



La Petite-Île vendue à Bettencourt
Suite de l'affaire Bettencourt ? Selon les informations du Pirate, la milliardaire patronne de L'Oréal aurait, dans le plus grand secret, acheté en 2009 la Petîte-Île, l'îlot dépendant de la commune du même nom (non, on ne dira pas éponyme) sur l'île de la Réunion. Des transactions complexes avec la mairie de la Petite-ïle, menées par un homme d'affaire mauricien, mandaté par une banque kényane, qui dépendrait d'une fondation basée aux îles Moustiques, laquelle serait financée par un compte en Suisse au nom d'un prête-nom de Liliane Bettencourt, auraient abouti, moyennant la somme de 750 millions d'euros.
Le montage financier et patrimonial est complexe, mais Guito Ramoune, le maire de Petîte-ïle, joint par téléphone, confirme, un peu gêné, nos informations : "Nous avons effectivement vendu cet îlot sans grand intérêt l'an dernier, pour une somme conséquente. J'ai d'abord pensé à l'intérêt de la commune, et à celui des Petit-îlois et des Petit-îloises. Avec le produit de cette vente, nous pourrrons construire 240 crèches, 750 écoles primaires, 40 collèges, une dizaine de lycées, un boulevard sud, un boulevard nord, une rocade de contournement, un théâtre, une maison des Civilisations et de la mémoire des Petits-îlois, ainsi que financer l'embauche de toute la population en tant qu'employés communaux pour les dix ans à venir. Ce dernier point n'est pas négligeable, notez-bien".
Il semblerait cependant que Mme Bettencourt n'ait pas bien saisi la nature du bien qu'elle avait acquis. D'après un agent immobilier de la place, c'est Madagascar que la milliardaire voulait acquérir. "Elle a mal compris. Quand on lui a dit que la Grande-île n'était pas à vendre, elle nous a répondu "qu'à cela ne tienne, je me contenterai de la petite".
Quoi qu'il en soit, l'architecte Dominique Perrault, auteur, notamment, de la Bibliothèque François Mitterrand, venu sur place pour construire une villa de 800 mètres carrés selon la commande passée par la fondation (ainsi qu'une piscine olympique, un village pour les domestiques, et une piste d'atterrisage pour longs-courriers) a, d'après plusieurs témoignages recueillis sur place, été fort dépité quand il a découvert que l'îlôt rocheux, battu par les flots et habitat naturel de nombreux oiseaux, ne faisait que 25 mètres carrés.
"Li la rôde arrive là-bas en canote, mais la houle té trop fort. Li la verse dan la mer. Li la jure toute do moune, oui !", commente Jean-Yves K/Bidy, un pêcheur qui a assisté à la tentative d'accostage de l'architecte.
Qui n'aura pas fait le voyage pour rien, néanmoins : il a proposé à Guito Ramoune un projet ultra-moderne pour la construction de crèches, d'écoles, de collèges, et de routes sur la commune de Petite-Île.
Une enquête des services fiscaux serait en cours sur les modalités d'acquisition de l'îlôt.

François GILLET


Samedi 24 Juillet 2010
françois gillet
Lu 4375 fois



1.Posté par comique le 25/07/2010 00:54
C est tellement énorme que je pense que c est une blague.
Alors ô Pirate de la Réunion, soulève moi d'un doute...

2.Posté par françois le 25/07/2010 02:32
Comme quoi, avec Liliane, Eric, et les autres, tout peut arriver. Disons qu'on a voulu faire un poisson de juillet. Mais on doit encore être loin de la réalité, qui est souvent dépassée par l'affliction.

3.Posté par cazatchik le 26/07/2010 19:15
ça c'est drôle, merci ^^

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers