L'île qui tue passionnément



L'île qui tue passionnément
La prévision s'est vérifiée. Personne n'est venu contredire
(ou alors c'était à voix basse) l'envoyée spéciale de France 2 et ses
"200 morts du chikungunya" à la Réunion en 2006. Une information
donnée vendredi soir (voir sur le Pirate le papier de François Gillet,
"Une épidémie de connerie...") à la France entière, sans la moindre
nuance, le moindre conditionnel, pendant la grand messe du JT. Sans
doute les sources de la consoeur parisienne, et le "con" là se
justifie, sont-elles du même tonneau que celles qui ont vu le visage
du Christ une fois sur un rideau d'une église de l'Est, une autre fois
sur la chaise où le curé pose le charnu de son fardeau charnel. Pour
sans doute récompenser ces illuminés une réplique du saint suaire est
exposée depuis ce dimanche en l'église du Chaudron. Un peu somme toute
comme on nous a monté en épingle une grippe "meurtrière" pour nous
féliciter de notre bon commerce du chikungunya.

JLR

Lundi 31 Août 2009
JLR
Lu 818 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier