L'effet omelette norvégienne

Moins 14 degrés d'un côté, plus 35 de l'autre. Des records. De froid en France (hexagonale, puisqu'il faut préciser), de chaleur à la Réunion. L'effet omelette norvégienne...



L'effet omelette norvégienne
Dans les deux cas, c'est l'alerte. Alerte aux petits vieux, qui risquent d'y passer, de ne pas passer l'hiver, d'un côté, l'été austral, de l'autre.
C'est ainsi : l'homme est un animal fragile qui ne supporte pas le trop. Le trop chaud, le trop froid. L'homme est un animal tiède. Là-bas, ils rêvent de tropiques, de vent brûlant et de mer turquoise rafraîchissante. Ici, sans pousser le masochisme jusqu'à vouloir passer le week-end à Charleville (-16° quand même), on se prend à avoir envie d'un changement d'air, et même, d'un petit coup de fré. Inutile de rêver, la Plaine est bondée de touristes, et les billets d'avions trop chers pour une escapade sur la côte d'azur. Même le Nord-Pas-de-Calais est hors de prix.
Les marchands de clim se frottent les mains. C'est bien connu, la clim paye. Et tant pis si pour se rafraîchir, on réchauffe la planète. En France, c'est le chauffage à fond qui fait exploser la consommation d'électricité.

Clim et châtiment


La Réunion s'enfonce dans sa torpeur, la métropole ne sort plus de chez elle que contrainte et forcée. Et frigorifiée. Même les sénateurs UMP ont trop froid pour venir voter les pleins pouvoirs audiovisuels à Nicolas Sarkozy. Il faut dire que vu leur grand âge, ils risquent la mort en mettant le nez dehors. Et chez nous, il fait trop froid pour s'agiter. Alors l'UMP se donne Michel Fontaine comme chef. C'est l'heure de la sieste.
Huguette Bello et Alain Bénard se tapent mollement dessus à propos de d'un pauvre petit trou de 11 millions dans les caisses de la commune de Saint-Paul. Clim et châtiment. Eric Fruteau réssuscite Jean-Paul Virapoullé pour bien moins que ça, seulement 33 000 euros de matériel disparus des caisses municipales. Pas de quoi en prendre un coup de chaud. En métropole, le PS est trop congelé pour émettre des sons cohérents. Même Julien Dray se tait. Il ne peut plus donner l'heure, sa montre à 150 000 euros s'étant arrêtée à cause du froid.
En fait, la température idéale, c'est du côté de Gaza. Là-bas, au moins, ça bouge. Et il y a des feux partout pour se réchauffer. Et le souffle des bombes pour se rafraîchir. Là-bas, les enfants et les petits vieux ne meurent ni de chaud ni de froid. Et la météo leur chaut peu.

François GILLET


Mardi 13 Janvier 2009
françois gillet
Lu 881 fois



1.Posté par Saucratès le 28/01/2009 08:30
Salut François. Sympa ton site ... et tout particulièrement cet édito ...
Même pas une photo de toi ? Amicalement.
Saucratès.
Au fait, l'adresse de mon blog ... http://saucrates.blogs.nouvelobs.com/

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers